« Black Widow » : Disney répond sèchement à la plainte de Scarlett Johansson

DROITS L’actrice estime avoir été flouée par la stratégie de sortie du studio

20 Minutes avec agences
— 
L'actrice Scarlett Johansson
L'actrice Scarlett Johansson — INSTARimages/Cover Images

Disney n’a apparemment pas apprécié d’avoir été pris pour cible par Scarlett Johansson dans sa plainte. L’actrice, qui reproche au studio d’avoir sorti Black Widow en parallèle au cinéma et sur Disney + (diminuant ainsi son salaire puisqu’elle devait recevoir un bonus en fonction de la performance en salles du film), a en effet déposé plainte ce jeudi devant la Cour Supérieure de Los Angeles.

Disney n’a pas tardé à répliquer, dénonçant « un mépris total des effets horribles et prolongés de la pandémie de COVID-19 à l’échelle mondiale ». Dans un communiqué relayé par Variety, la Maison de Mickey n’hésite pas à frapper fort.

« Cette plainte est dénuée de tout fondement. Ce procès est particulièrement triste et affligeant », affirme Disney.

Gros sous

Dans sa réponse à Scarlett Johansson, Disney va même jusqu’à révéler le salaire, confortable, touché par la star sur Black Widow, et ajoute que sa diffusion en streaming l’aurait également boosté, sans préciser dans quelle mesure.

« La sortie de "Black Widow" sur Disney+ avec Premier Access a considérablement amélioré sa capacité à gagner une rémunération supplémentaire en plus des 20 millions de dollars qu’elle a reçus à ce jour », précise le studio.

Quoi qu’il en soit, avec 318 millions de dollars de recette au box-office mondial à ce jour, Black Widow risque d’être le film du MCU qui a généré le moins d’argent pour Disney. Et la plainte de Scarlett Johansson risque de mettre fin à toute collaboration de la star avec le studio. Il est sans doute temps de dire adieu à Natasha Romanoff.