Jameela Jamil s'attaque aux critiques qui comparent Jennifer Garner et Jennifer Lopez

TELEVISION Pour la star de « The Good Place », il faut boycotter les tabloïds jouent le jeu du patriarcat

20 Minutes avec agences
— 
L'actrice Jameela Jamil
L'actrice Jameela Jamil — Los Angeles Times/Polaris/Starface

Tandis que la romance entre Jennifer Lopez et Ben Affleck se confirme, de nombreux médias en profitent pour monter en épingle un conflit entre la pop star et Jennifer Garner, l’ex de l’acteur. Un montage médiatique inacceptable pour Jameela Jamil qui appelle tout bonnement au boycott de ces publications.

« Nous ne sommes pas dans les années 1990. Nous ne montons plus des femmes contre d’autres femmes à cause d’un homme… tout particulièrement quand une seule d’entre elles le désire », s’est agacée la star de The Good Place dans un long post Instagram alors que plusieurs publications ont mis en opposition des clichés de Jennifer Garner sortant de la salle de sport avec d’autres beaucoup plus glamours de Jennifer Lopez.

« Laissons les Jens vivre »

Pour Jameela Jamil, c’est bien simple, les internautes doivent se détourner de ces contenus. « Nous devons activement rejeter ces sottises. Nous contrôlons le marché. Les médias répondent en fonction de ce qu’ils pensent que nous désirons », a-t-elle continué, avant d’aborder sa propre expérience d’un comportement qui, pour elle, n’est jamais qu’un reliquat du patriarcat.

« J’ai vu tant de femmes me voir comme une menace ou une compétitrice alors que je n’ai jamais voulu ça (…). J’ai aussi souvent vu des hommes essayer activement de nous monter les unes contre les autres, moi et d’autres femmes, a-t-elle continué. Cette connerie vient du patriarcat et est constamment distillée dans notre psyché et ce principalement par les tabloïds mais pas seulement… Laissons les Jens vivre. Laissons les femmes vivre. Laissons les filles vivre. Arrêtons ces sottises. »