L’avocat de Britney Spears demande que sa tutelle soit retirée à son père

BRAS DE FER Britney Spears souhaite que la gestion de ses affaires soit confiée à un comptable professionnel, avant une possible fin de sa tutelle

P.B.
— 
L'avocat de Britney Spears, Mathew Rosengart, le 19 juillet 2021 devant le tribunal de Los Angeles, avec des fans du mouvement #FreeBritney.
L'avocat de Britney Spears, Mathew Rosengart, le 19 juillet 2021 devant le tribunal de Los Angeles, avec des fans du mouvement #FreeBritney. — S.Macon/AFP

Il avait promis un recours « agressif et rapide », et il a tenu parole. Le nouvel avocat de Britney Spears, Mathew Rosengart, a officiellement demandé à la justice californienne, lundi, que le père de la chanteuse ne soit plus en charge de sa tutelle, et qu’il soit remplacé par un comptable professionnel.

Alors que la Cour a estimé que la chanteuse américaine, qui n’a plus le contrôle de ses finances et de sa vie personnelle depuis 13 ans, était en mesure de choisir son propre avocat, « elle a également la capacité de nommer » la personne en charge de sa tutelle, écrit Rosengart.

Une fortune de 60 millions de dollars

Sur le conseil de son avocat, Britney Spears a donc choisi une option intermédiaire : écarter son père dans un premier temps avant de tenter, par la suite, de réclamer l’annulation de sa tutelle, un processus beaucoup plus complexe. Actuellement, Jamie Spears est le seul à la barre de la gestion des finances de sa fille après la démission de la firme spécialisée Bessemer Trust, qui s’est retirée à la suite du témoignage poignant de Britney Spears il y a un mois. Lundi, la juge a prolongé la tutrice Jodi Montgomery, en charge des décisions personnelles et médicales de la chanteuse, jusqu’au 8 octobre.

Pour gérer ses finances, Britney Spears veut embaucher Jason Rubin, un expert-comptable spécialiste des tutelles et des abus de faiblesse. Le recours déposé tacle la gestion de son père, qui s’est déclaré en faillite en 1998. Le patrimoine de Britney Spears est listé à 60 millions de dollars (2,7 millions en cash et 56, 4 millions en biens immobiliers et investissements), un chiffre qualifié par Forbes de « terriblement bas », alors que Taylor Swift ou Beyoncé valent environ 400 millions de dollars chacune.