La reine Elisabeth II ouvre les jardins de Buckingham Palace au public pour la première fois

ANGLETERRE La crise économique liée à la pandémie de Covid-19 n’épargne pas non plus les œuvres caritatives de la famille royale britannique

20 Minutes avec agences
— 
La reine Elizabeth II
La reine Elizabeth II — Avalon / Starface

La reine Elisabeth II a pris une décision historique : le peuple britannique – ou les touristes en visite à Londres – pourra pique-niquer dans ses jardins de Buckingham Palace. Jusqu’au 19 septembre, dès 10 heures du matin, vous pourrez déguster votre scone sous les fenêtres royales, mais aussi découvrir les 325 plantes qui y vivent en harmonie avec les 30 espèces d’oiseaux et plus de 1.000 arbres.

La visite des jardins royaux coûte à partir de £16,50 par adulte. Il faut dire que les caisses royales n’ont pas fait recette pour entretenir les lieux depuis le début de la pandémie de Covid-19, un problème que connaît également notre M. Patrimoine officiel (et fait officier de l’ordre de l’ Empire Britannique par la reine) Stéphane Bern.

Des millions de pertes

Les fonds générés par les visites des monuments royaux permettent de financer l’entretien de ce patrimoine. Après plus d’un an et demi de pandémie, ce sont 50 millions de dollars en moins pour maintenir en bon état ces lieux historiques. Un déficit plus élevé que les 37 millions de dollars évalués l’été dernier, comme le note Newsweek. Le shopping en ligne, s’il a augmenté pendant le confinement, n’a pas permis de combler le manque à gagner des fermetures au public en fonction des confinements successifs. En conséquence, 165 emplois ont été supprimés, « 124 sur départ volontaire et 6 contraints ». Les CDD n’ont pas été renouvelés, les stages et les apprentissages ont été annulés.

Le patrimoine immobilier de la famille royale ouvert au public est rassemblé dans le Royal Collection Trust et inclus le château de Windsor, Frogmore House, The Royal Mews et le Palais de Holyroodhouse, en plus de Buckingham Palace. Aucun fonds public n’est attribué au Royal Collection Trust, précise le site.

Ce n’est pas la première fois que la reine autorise le public à accéder à sa résidence. Après l’incendie qui a ravagé une partie du château de Windsor en 1992, Elisabeth II a ouvert ses portes au public l’année suivante pour financer la restauration. Elle ne les a jamais refermées.