Charlene de Monaco est toujours séparée du prince Albert II et de leurs enfants, et ils lui manquent

PRINCIPAUTE La princesse est en Afrique du Sud depuis plusieurs mois pour raisons médicales et les restrictions dues à la pandémie de Covid-19 empêchent son mari et leurs enfants de venir la rejoindre

20 Minutes avec agences
— 
La princesse et le prince de Monaco
La princesse et le prince de Monaco — Eliot/Starface

La princesse Charlene de Monaco se soigne depuis plusieurs mois en Afrique du Sud où elle a subi deux interventions chirurgicales suite à une infection ORL. Sa santé ne lui permet pas de prendre l’avion et les restrictions dues à la pandémie empêchent le prince Albert II de Monaco, son époux, et leurs enfants, Jacques et Gabriella, de la rejoindre. Un crève-cœur pour la princesse.

« Mes conversations quotidiennes avec Albert et mes enfants m’aident beaucoup à garder le moral, mais leur présence me manque beaucoup. J’ai hâte que nous soyons ensemble », a-t-elle confié à People.

Troisième vague

La princesse aurait dû retourner à Monaco pour célébrer ses 10 ans de mariage en juillet, mais elle a dû se faire à nouveau opérer le 23 juin. Elle s’est donc contentée d’un post sur Instagram pour fêter son union au prince Albert, remerciant ses proches et ses soutiens « pour tout l’amour et la générosité que nous avons reçu durant cette décennie de mariage ».

Si l’ancienne nageuse ne peut se déplacer, le prince Albert II attend, de son côté, que la situation sanitaire s’apaise afin de se rendre auprès de son épouse avec leurs enfants. Une troisième vague de Covid-19 frappe de plein fouet le pays d’origine de Charlene de Monaco. Le variant Delta est dorénavant majoritaire, les hôpitaux, en manque d’oxygène, sont débordés et le taux de mortalité est en hausse.

Des chiffres officiels sujets à caution

La vaccination se passe dans le chaos à cause de nombreux dysfonctionnement qui ont plombé la confiance du public. Le premier vaccin reçu dans le pays a été l’AstraZeneca, qui s’est avéré pas assez efficace contre le variant Beta qui se propageait alors. Par ailleurs, des fraudes sur fond de favoritisme politique ont été révélées au début de l’année. Dix-sept millions de dollars destinés à la lutte contre le Covid-19 ont été détournés. Au final, 4,8 % de la population a pu être vaccinée.

Depuis le début de la pandémie, plus de 2,3 millions de personnes ont été infectées par le Covid-19 et plus de 67.000 décès sont officiellement à déplorer dans ce pays qui compte près de 60 millions d’habitants. En comparaison, plus de 111.000 personnes sont mortes du Covid-19 en France et plus de 5,8 millions ont été infectées. Mais selon des expertises basées sur les chiffres de la surmortalité, le nombre de morts du Covid en Afrique du Sud est en réalité trois fois plus élevé.