Britney Spears gagne une première manche contre sa tutelle et son père

#FREEBRITNEY C'est un grand pas pour que la chanteuse puisse enfin se débarrasser de la tutelle qui contrôle tous les aspects de sa vie

20 Minutes avec agences
— 
La chanteuse Britney Spears
La chanteuse Britney Spears — Sara De Boer/INSTARimages/Cover Images

Britney Spears n’est pas au bout de ses peines, mais elle a obtenu une victoire devant la justice : le juge l’a en effet autorisée à choisir son propre avocat. La popstar était à nouveau présente lors d’une audience ce mercredi et elle a manifesté son intention d’aller au bout de la procédure pour démettre son père de ses fonctions de tuteur. « Je suis ici pour porter plainte. Je suis en colère et je vais y aller. Vous permettez à mon père de ruiner ma vie. Je dois me débarrasser de mon père et l’accuser d’abus de tutelle », a-t-elle déclaré, s’exprimant par téléphone, comme le relaye la BBC.

Si Jamie Spears reste pour le moment le gestionnaire des finances de la star, cette décision pourrait accélérer la « libération » de l’interprète de Toxic de cette procédure mise en place depuis 2008. Car pour la représenter, Britney Spears a décidé de s’adresser à un ténor du barreau : l’ancien procureur fédéral Matthew Rosengart.

Sans attendre

Ce dernier a d’ores et déjà annoncé son intention de déposer immédiatement les documents juridiques nécessaires pour démettre Jamie Spears de ses fonctions de tuteur légal. D’après Deadline, pour sa première apparition publique en tant qu’avocat de Britney Spears, Matthew Rosengart est apparu masqué pour demander à la juge Brenda Penny, en charge de l’affaire, si elle pensait vraiment que les « intérêts » de la chanteuse étaient servis par cette tutelle. Il a ensuite demandé à Jamie Spears de se retirer de lui-même. Requête évidemment refusée par Vivian Thoreen, l’avocate du père de la star.

Britney Spears semble en tout cas ravie de l’évolution de la situation. Sur Twitter, elle a posté une vidéo d’elle où on peut la voir « célébrer la nouvelle en faisant du cheval et en faisant des roues »… sur le bord de la route ! Elle s’est également réjouie d’être enfin « vraiment représentée » légalement.