Les propos racistes de certains supporters anglais rendent le prince William « malade »

HONTEUX Trois joueurs noirs ont été la cible d’insultes sur les réseaux sociaux après la défaite de l’équipe d’Angleterre en finale de l’Euro 2020

20 Minutes avec agences
— 
Le prince William
Le prince William — Avalon / Starface

L’attitude de certains supporteurs anglais après la défaite de leur équipe en finale de l’Euro 2020 ne passe pas. Le prince William, également président de la Football Association, a condamné les insultes racistes qui ont fusé sur les réseaux sociaux dès la fin des tirs au but malheureux des Three Lions.

« Les insultes racistes visant les joueurs de l’équipe d’Angleterre après le match d’hier soir me rendent malade. Il est totalement inacceptable que des joueurs doivent endurer ce comportement abominable. Cela doit cesser sur le champ et tous ceux impliqués devraient rendre des comptes. W », peut-on lire sur le compte Twitter du duc et de la duchesse de Cambridge.

Un climat tendu

Trois joueurs ont en particulier été la cible de racisme de la part de certains supporteurs anglais : Marcus Rashford, Jadon Sancho et Bukayo Saka. S’il s’agit des trois joueurs ayant raté les tirs au but, délivrant ainsi la victoire à l’Italie, ce n’est pas leur jeu qui est critiqué, mais bien leur couleur de peau. Une haine qui s’est déversée sur les réseaux sociaux à un point tel que la police britannique a ouvert une enquête.

Cette vague de racisme arrive néanmoins dans un contexte particulier au Royaume-Uni, alors que le Brexit est entré en vigueur cette année et que des lois anti-immigration ont été votées. La secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Priti Patel, a ainsi dénoncé les joueurs qui souhaitaient mettre un genou à terre pour combattre le racisme. Elle a même incité les supporteurs à « huer » les sportifs qui le faisaient lors d’une interview accordée à la nouvelle chaîne pro Brexit et très à droite GB News. Boris Johnson, le Premier ministre, avait refusé de condamner les supporteurs qui huaient les joueurs de l’équipe d’Angleterre souhaitant mettre un genou à terre.

L’exemple Rashford

Le coach de l’équipe d’Angelterre, Gareth Southgate, avait quant à lui publié une lettre ouverte à la veille de l’Euro 2020 dans laquelle il saluait l’engagement de ses joueurs également en dehors du terrain. « Je n’ai jamais cru que nous devions nous concentrer uniquement sur le football. Il est de leur devoir de continuer à interagir avec le public sur des sujets comme l’égalité, l’inclusivité et l’injustice raciale en utilisant la puissance de leurs voix pour aider à mettre les débats sur la table, élever les consciences et éduquer », a-t-il écrit.

Une attitude particulièrement suivie par le joueur Marcus Rashford, qui a même été élevé au rang de Membre de l’Ordre de l’Empire Britannique (MBE) par la reine suite à sa campagne pour permettre aux élèves les plus pauvres de bénéficier des aides alimentaires que Boris Johnson voulait supprimer en pleine pandémie. Le Premier ministre britannique avait cédé.