Mariage de Nabilla et Thomas : « Ils ont pris tous les cadeaux… » La chambre d’hôtel du couple cambriolée durant la nuit

ENQUETE Les voleurs ont emporté de nombreux cadeaux de mariage que le couple avait reçus au cours de la soirée au château de Chantilly (Oise). Le préjudice est en cours d'estimation

Thibaut Chevillard
— 
Nabilla Benattia a dévoilé une photo pour officialiser son mariage le 7 mai 2019.
Nabilla Benattia a dévoilé une photo pour officialiser son mariage le 7 mai 2019. — CAPTURE INSTAGRAM

Coup dur pour Nabilla Benattia et Thomas Vergara. La chambre d’hôtel du couple a été cambriolée pendant qu’ils célébraient leur (re)mariage au château de Chantilly (Oise), apprend 20 Minutes de source proche du dossier, confirmant une information du site Jeanmarcmorandini.com. Selon nos informations, les gendarmes ont été alertés de ce cambriolage, qui a eu lieu dans la nuit à l’Auberge du Jeu de paume, vers 5h50, ce mercredi.

Tous les cadeaux de mariage ont été volés, ainsi que des effets personnels des deux stars de la téléréalité qui s’étaient déjà unis à Londres en 2019, en tout petit comité. Aucune effraction n’a été constatée sur la porte. Selon les premiers éléments de l’enquête, le préjudice, qui est toujours en cours d’évaluation, est estimé à plusieurs centaines de milliers d’euros. Les investigations ont été confiées aux gendarmes​ de la brigade de recherches de Chantilly.

« Ils nous ont volé toutes nos affaires mais ça aurait pu être pire »

Sur Snapchat, Nabilla, choquée, a indiqué avoir déposé plainte. « Les policiers ont déjà des pistes », assure-t-elle. Parmi les objets volés, « des bijoux de famille qui appartenaient à mon grand-père et ma grand-mère », des sacs, détaille la jeune femme qui a « beaucoup de peine ». « Ils ont pris tous les cadeaux, on n’a même pas eu le temps de les ouvrir. » Elle explique avoir surtout eu peur pour son fils qui dormait dans la pièce à côté lorsque les cambrioleurs ont commis les faits. « On ne sait pas de quoi ces gens sont capables. Ils nous ont volé toutes nos affaires mais ça aurait pu être pire. »