Vanessa Bryant règle à l'amiable son procès avec la société d'hélicoptère qui transportait son mari Kobe quand il est mort

ACCIDENT Vanessa Bryant et les familles des victimes de l'accident d'hélicoptère avaient porté plainte contre le transporteur

20 Minutes avec agences

— 

De gauche à droite: Vanessa, Kobe, Gianna et Natalia Bryant
De gauche à droite: Vanessa, Kobe, Gianna et Natalia Bryant — Media Punch/INSTARimages/Cover Images

Vanessa Bryant et les familles des victimes de l'accident d'hélicoptère qui a coûté la vie à Kobe Bryant et sa fille Gianna​ n’iront pas jusqu’au procès contre la société qui transportait leurs proches. Un accord a été conclu avec Island Express Helicopters alors que l’épouse du basketteur et les familles des six autres victimes avaient porté plainte, jugeant le transporteur et le pilote, Ara Zobayan, responsables de leurs décès.

La somme accordée aux familles par la société d’hélicoptère et la famille du pilote restera cependant confidentielle. « Les conditions matérielles du règlement et des décharges sont connues des deux parties et comprennent que les conditions resteront confidentielles. Les parties sont en train de finaliser les documents », peut-on lire dans les conclusions de l’accord, relayées par Deadline.

Que le début

Dans sa plainte, Vanessa Bryant affirmait que les conditions météorologiques, le 23 janvier 2020, n’étaient pas réunies pour un vol en hélicoptère en toute sécurité et la responsabilité du pilote ainsi que de la société qui organisait le vol était clairement mise en cause. Le National Transportation Safety Board l’avait confirmé en certifiant dans un rapport, en début d’année, qu’une erreur de pilotage était clairement à l’origine du crash. Ara Zobayan n’avait tout simplement pas le droit de voler alors que les nuages étaient aussi denses ce jour-là, d’après le NTSB.

Cette première plainte bouclée, Vanessa Bryant va désormais pouvoir se tourner vers une autre affaire. Elle a porté plainte contre le bureau du shérif du comté de Los Angeles pour avoir diffusé des photos horribles du crash et de ses victimes, prises par huit adjoints qui ont « sorti leur téléphone portable et pris des photos des enfants morts ». La plainte, qui concerne le bureau du shérif Alex Villanueva, a été déposée en septembre dernier.