« Petit, gros, moche, chauve »… Valérie Trierweiler se lâche sur son ex-compagnon François Hollande

RANCOEUR L’épisode scooter n’est toujours pas passé…

20 Minutes avec AFP

— 

Valérie Trierweiler et François Hollande le 15 février 2013 à New Delhi.
Valérie Trierweiler et François Hollande le 15 février 2013 à New Delhi. — Bertrand Langlois AFP

Ressentiment tenace, amertume que l’on garde après une désillusion, une injustice… La définition de la rancœur du Robert semble coller parfaitement aux sentiments que Valérie Trierweiler porte à François Hollande.

Invitée régulière dans l’émission des Grosses Têtes sur RTL, Valérie Trierweiler a profité de son passage lors de l’émission du vendredi 18 juin pour en remettre une couche sur son ex-compagnon. Lors d’une discussion au sujet du physique de Romain Magellan, avec qui elle partage sa vie actuellement, la chroniqueuse a saisi la perche tendue par une de ses acolytes pour commenter le physique de l’ancien président de la République qu’elle a qualifié de « petit, gros, moche, chauve »… Un portrait très éloigné de son compagnon actuel. Elle a tout de même précisé que malgré les défauts qu’elle a cités, cela ne l’avait pas empêchée de se le faire «  piquer quand même​ », en 2014.

Sept ans après, la pilule, sans doute trop « grosse », semble avoir du mal à passer.