La marque de lingerie Victoria’s Secret fait table rase du passé et se débarrasse de ses « Anges »

RENOUVEAU De nouvelles ambassadrices ont été choisies pour incarner une nouvelle culture de l’entreprise

20 Minutes avec agences

— 

Le mannequin Elsa Hosk portant le Fantasy Bra lors du défilé Victoria's Secret de 2018
Le mannequin Elsa Hosk portant le Fantasy Bra lors du défilé Victoria's Secret de 2018 — Zuma / Starface

Il y a du changement chez Victoria's Secret. Exit les ambassadrices aux ailes d’ange et petites tenues. Les nouvelles stars choisies pour représenter la marque de lingerie ont été sélectionnées pas uniquement pour leur plastique mais pour leurs « accomplissements » ! Aux côtés de l’actrice d’origine indienne Priyanka Chopra, de la joueuse de foot Megan Rapinoe, ou de la mannequin transgenre Valentina Sampaio (seule rescapée de la période Anges), VS a choisi la championne de ski freestyle chinoise Eileen Gu, la mannequin australo-soudanaise Adut Akech, la photographe Amanda de Cadenet et la modèle grande taille Paloma Elsesser.

« Nous allons travailler ensemble pour tracer la voie à suivre d’une manière nouvelle et percutante. Je suis non seulement impatiente de développer les futures collections qui sont inclusives pour tout le monde, mais je suis aussi très enthousiaste à l’idée que les nouveaux clients et ceux qui ont toujours été clients de Victoria’s Secret se sentent représentés et se sentent à leur place », a déclaré Priyanka Chopra dans un communiqué relayé par le New York Times.

Changement radical

En plus de leurs rôles de mannequins, ces sept femmes, réunies sous le nom de VS Collective, conseilleront la marque sur ses décisions globales. Et la marque en a bien besoin.

Victoria’s Secret, qui a interrompu ses défilés hauts en couleurs en 2019, fait face depuis des années à des accusations d’hypersexualisation de ses modèles, et de sexisme au sein même de l’entrerprise. En parallèle, la marque souffrait de plus en plus des critiques sur la maigreur jugée souvent extrême des mannequins, notamment lorsque celles-ci répondaient candidement aux questions sur leur préparation avant un défilé. Adriana Lima avait ainsi expliqué arrêter de manger solide neuf jours avant de fouler le podium avec le Fantasy Bra.

Selon le patron Martin Waters, ces changements au sein de VS marquent une nouvelle ère. « Il s’agit d’un changement radical pour notre marque et c’est un changement auquel nous adhérons de tout cœur. Ces nouvelles initiatives ne sont qu’un début. Nous sommes stimulés et humbles face au travail qui nous attend », a-t-il déclaré.

Victoria’s Secret a par ailleurs annoncé la mise en place d’un fonds global de lutte contre les cancers féminins. Beaucoup de changements, donc, sans compte sur le départ de la marque du groupe L Brands, alors que le propriétaire précédent, Les Wexner, a quitté son poste au conseil d’administration depuis la révélation de ses liens avec le businessman Jeffrey Epstein, décédé en prison alors qu’il devait être jugé pour trafic de mineures.