Gillian Anderson était en dépression après la fin de « X-Files »

RUDE L'actrice était tellement attachée à son personnage et à la série qu'elle a eu du mal à faire le deuil

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice Gillian Anderson
L'actrice Gillian Anderson — Ik Aldama/DPA/Cover Images

Si vous avez été triste à l’issue du dernier épisode de X-Files, lorsque vous vous êtes aperçu que les aventures de Mulder et Sculler étaient terminées, sachez que votre désespoir n’était rien comparé à celui de son actrice principale. Lors d’une table ronde organisée par le Hollywood Reporter, Gillian Anderson s’est livrée à quelques confessions sur ce qu’il s’est passé dans sa tête et dans sa vie, quand elle a dû vivre sans son personnage.

« J’ai eu quelques mini-dépressions pendant cette période, et à la fin, je ne pouvais pas en parler, je ne pouvais pas regarder la série, je ne pouvais pas voir les photos, je ne pouvais pas (…) J’avais besoin de m’immerger immédiatement dans le théâtre dans un autre pays. Et puis, après un certain temps, j’ai été capable de l’embrasser à nouveau, mais quand j’ai commencé à l’embrasser, c’était presque comme si je m’étais tellement séparée que je regardais l’image comme si c’était une autre personne. Lorsque vous vous immergez aussi complètement que nous le faisons (pour certaines séries), et que nous le faisons pendant de si longues périodes, il ne peut pas ne pas y avoir de conséquences », a-t-elle expliqué.

« Un Tramway nommé Désir »

Pour Gillian Anderson, certains rôles collent plus à la peau que d’autres. Mais Dana Scully n’est pas la seule héroïne à l’avoir affectée à ce point. Dans l’entretien, auquel participaient ses consœurs Cynthia Erivo, Anya Taylor-Joy, Sarah Paulson et MJ Rodriguez, l’actrice a évoqué celui de Blanche dans Un Tramway nommé Désir.

« J’avais l’impression d’avoir perdu ma meilleure amie. J’étais en deuil. Des amis de New York avaient organisé un brunch pour moi le week-end après la fin de la pièce, et je suis arrivée comme une épave. C’était si profond. Je savais aussi qu’il était peu probable que je le refasse parce que je savais que j’aurais probablement perdu la tête. J’étais vraiment proche de ça. J’avais survécu de justesse, et si je recommençais par ego, par attachement ou pour ne pas la laisser partir, il y aurait des conséquences. Je savais que c’était la fin, et c’était si triste… », a-t-elle ajouté.

X-Files a été diffusé sur la chaîne Fox aux Etats-Unis entre 1993 et 2002. Quatorze ans plus tard, la série culte était revenue pour deux saisons, beaucoup moins bien accueillies par la critique, mais que les fans ont dévoré.