Noel Gallagher accepte de reformer Oasis... Angelina Jolie ne s'est pas douchée pendant trois jours...

FIL DES STARS Toute l'actualité people est dans « 20 Minutes »

20 Minutes avec agences
— 
Le musicien Noel Gallagher
Le musicien Noel Gallagher — Axel Heimken/picture-alliance/Co

21 mai 2021

Noel Gallagher accepte enfin de reformer Oasis… mais à une condition !

100 millions de livres sterling. C’est la somme pour laquelle Noel Gallagher accepterait de reformer Oasis. Après le split du groupe en août 2009 suite à une dispute entre le songwriter et son frère Liam, les amateurs de la formation mancunienne suivent avec attention tout rapprochement. Au fil des années, Noel Gallagher est resté inflexible, refusant de se réconcilier avec son frère, qui semblait de son côté plus enclin à ouvrir les bras à son aîné (entre quelques  d'insultes de son cru). Cette proposition est donc le premier signe que l’auteur de Wonderwall pourrait changer d’avis, même s’il n’y croit pas vraiment (et nous non plus).

« Il n’y a pas 100 millions de livres sterling dans le business de la musique entre nous tous… Mais si quelqu’un veut me proposer 100 millions maintenant, je le dis maintenant, je le fais. Je le ferai pour 100 millions de livres sterling. C’est ridicule. Mais ce qui est drôle, c’est que je pense que Liam y croit vraiment », a-t-il confié dans le Jonathan Ross Show, comme le relaie The Independent.

Fans d’Oasis, cotisez-vous…

Angelina Jolie ne s’est pas douchée pendant trois jours pour poser avec des abeilles

Drew Barrymore a écrit une lettre adorable à Hugh Grant quand il s’est fait arrêter avec Divine Brown

En 1995, Hugh Grant s’est retrouvé dans la presse people après avoir été arrêté dans une situation un peu compromettante : l’acteur avait payé une prostituée, Divine Brown, contre une petite gâterie dans sa voiture, à Los Angeles. L’affaire avait fait scandale, l’acteur étant à l’époque en couple avec la mannequin Elizabeth Hurley, depuis une dizaine d’années. Assaillie par les paparazzis et se sentant humilié, la star de Notting Hill a pu compter sur le soutien d’une personne qu’il ne connaissait pas du tout à l’époque : une certaine Drew Barrymore.

« J’étais en Angleterre, avec 5.000 membres de la presse autour de ma ferme, et j’ai ouvert une lettre, de toi, qui était très encourageante et gentille, et j’ai pensé, "J’aime Drew Barrymore". Des mots de soutien de la part d’une actrice que je ne connaissais pas à Hollywood, c’était adorable, alors tu auras toujours une place dans mon cœur », a-t-il confié à la star de E.T. dans son talk-show.En 2007, les acteurs ont fini par mieux se connaître en jouant dans Le Come-Back.