Drew Barrymore a déménagé à New York pour ne pas séparer ses filles de leur père après le divorce

FAMILLE L’actrice a eu beaucoup de mal à quitter la maison qu’elle occupait depuis vingt ans à Los Angeles

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice Drew Barrymore
L'actrice Drew Barrymore — Eva Oertwig/SCHROEWIG/picture-alliance/Cover Images

Drew Barrymore avait toujours rêvé de fonder un foyer stable, avec deux parents présents pour leurs enfants. Alors lorsqu’en 2016 elle a divorcé du père de ses filles, Will Kopelman, et que celui-ci a décidé de s’installer à New York, elle n’a pas hésité. « Je ne voulais pas que mes enfants soient éloignés de leur père et j’aime sa famille. Nous sommes très proches et même si on a divorcé, on s’est dit, "Evitons de faire un faux pas. Continuons comme si nous étions une famille parce que c’est ce que nous sommes". » , a expliqué l’actrice à Oprah Winfrey, dans le cadre de sa série d’interviews Life in focus.

Deux rêves qui s’effondrent

Pour autant, il n’a pas été facile pour Drew Barrymore de quitter la maison qu’elle occupait depuis vingt ans à Los Angeles. « C’était la maison que j’avais construite pour moi. Je l’ai eue durant vingt ans. Cette maison, j’avais juré que ce serait celle de mes enfants. C’était aussi dur que le divorce lui-même… J’ai dû abandonner deux rêves à la fois », a poursuivi la star de Santa Clarita Diet.

Mais au final, la vision qu’avait Drew Barrymore du foyer a évolué une fois qu’elle s’est installée à New York avec ses deux filles, Olive qui a aujourd’hui 8 ans et Frankie qui en a 7. « Maintenant j’ai compris ce qu’est la définition du foyer. C’est simplement là où nous sommes, peu importe où tant que je suis avec mes enfants », a conclu l’actrice.