Caitlyn Jenner réitère son soutien à Donald Trump et affirme que Joe Biden lui fait « peur »

POLITIQUE AMERICAINE La star de la téléréalité veut devenir gouverneur de Californie à la place de Gavin Newsom, mais les sondages ne lui sont pas du tout favorables

20 Minutes avec agences

— 

La star de téléréalité et candidate au poste de gouverneur de Californie Caitlyn Jenner
La star de téléréalité et candidate au poste de gouverneur de Californie Caitlyn Jenner — C3396/DPA/Cover Images

A ceux qui en doutaient encore du côté le plus conservateur du champ politique américain, Caitlyn Jenner a envoyé un message fort. Non seulement la candidate au poste de gouverneur de Californie a accordé sa première vraie interview de campagne à Sean Hannity, le présentateur préféré de Donald Trump et homme fort de Fox News, mais elle est allée jusqu’à réitérer son soutien à l’ancien président et affirmer qu’elle a « peur » de  Joe Biden. Elle s'est également prononcée « pour » le mur.

« Je suis pour le mur, je sécuriserais le mur. Nous ne pouvons pas avoir un Etat, nous ne pouvons pas avoir un pays sans un mur sécurisé. Vous avez deux questions ici. La première est d’empêcher les gens de venir illégalement dans l’Etat. Et la deuxième question est de savoir ce que nous faisons des personnes qui sont ici. Nous sommes un pays compatissant, ok ? Nous sommes un Etat compatissant. Il y a des gens qu’on va renvoyer, c’est sûr. Il n’y a aucun doute là-dessus. Mais j’ai rencontré certains des plus grands immigrants dans notre pays », a-t-elle affirmé lors de l'entretien.

Peu de chances

Donald Trump est extrêmement impopulaire en Californie, où elle se présente : il n’a récolté que 34 % des suffrages lors des présidentielles. Cependant, Caitlyn Jenner n’est manifestement pas prête à se mettre à dos sa base républicaine et le prouve.

« Ce que j’ai aimé chez Donald Trump, c’est qu’il était un perturbateur. Il est arrivé et a secoué le système. Beaucoup de gens n’aimaient pas ça à Washington. Il a fait des choses avec lesquelles je suis d’accord, et d’autres avec lesquelles je n’étais pas d’accord sur les questions relatives aux personnes transgenres et LGBT. J’étais plus optimiste au début, mais il a fait de bonnes choses », a-t-elle affirmé, sans préciser de quelles « bonnes choses » il s'agit.

Quant à Joe Biden, Caitlyn Jenner n’a trouvé aucune « bonne chose » à dire. « Je ne pense pas avoir été d’accord avec quoi que ce soit. Je ne pense pas que, depuis qu’il est là, il a fait quoi que ce soit pour le travailleur américain, C’est un virage à 180 degrés dans notre pays, qui va dans l’autre sens, et cela me fait peur », a-t-elle confié à un Sean Hannity manifestement inquiet lui aussi.

Si le nombre de signatures pour réclamer la révocation du gouverneur Gavin Newsom a été atteint, les analystes et les sondages ne laissent que peu de chances à un autre candidat de le remplacer, alors que la Californie reste profondément ancrée dans le camp démocrate.