Emilia Clarke porte plainte contre un magazine pour utilisation illégale de son image

IMAGE L'actrice affirme qu'elle n'avait donné l'autorisation d'utiliser ses photos qu'une fois et dans un cadre bien spécifique

20 Minutes avec agences
— 
L'actrice Emilia Clarke
L'actrice Emilia Clarke — Faye Sadou/Cover Images

Emilia Clarke est en colère. La star de Game of Thrones a porté plainte contre le magazine Flaunt qui aurait, selon les documents obtenus par The Blast, utilisé des photos d’un shooting, sans son autorisation. L’actrice s’était mise d’accord avec la publication pour qu’elle utilise une fois les images de ce shooting de 2019, pour un de ses numéros et pour un événement promotionnel en Chine. Sauf que Flaunt a ensuite décidé de vendre les droits de ces images à une société de cosmétiques chinoise du nom de Perfect Diary, affirme aujourd’hui l’interprète de Daenerys Targaryen.

En tant qu’ambassadrice de la marque Clinique, Emilia Clarke avait déjà refusé une offre pour apparaître dans les campagnes promotionnelles de Perfect Diary. Cette autorisation illégale lui aurait donc fait perdre plusieurs contrats, affirme-t-elle, puisque des sociétés de cosmétiques qui auraient pu avoir envie de travailler avec elle pensaient qu’elle travaillait déjà avec la concurrence…

Réputation gâchée

Derrière cette plainte, il y a, comme souvent, une histoire de gros sous. Alléguant que son image et sa réputation ont été durablement abîmées par cette affaire, Emilia Clarke réclame tout simplement la somme de cinq millions de dollars, montant estimé du préjudice, selon ses avocats, comme le précise The Blast.

Devenue une star internationale après le succès fulgurant de Game of Thrones en 2011, Emilia Clarke s’est rapidement imposée en couverture de magazines de mode. Elue « Femme la plus sexy du monde » par Esquire, ou encore parmi les 100 personnalités les plus influentes du monde d’après le magazine Time en 2019, on comprend que la « Mère des Dragons » ait envie de défendre farouchement ses intérêts.