Les parents de Britney Spears s'écharpent encore devant les tribunaux

FAMILLE La tutelle de la star doit à nouveau être examinée ce mardi

20 Minutes avec agences

— 

La chanteuse Britney Spears
La chanteuse Britney Spears — The Photo Access/Cover Images

Les choses ne s’arrangent pas entre les parents de Britney Spears. D’après People, qui a obtenu des documents juridiques liés au couple, le cabinet d’avocats Holland & Knight (qui représente Jamie Spears, le père de la chanteuse) a demandé à la justice de débouter Lynne Spears de sa requête, déposée la semaine dernière.

Elle y demandait notamment que Holland & Knight rembourse une partie des honoraires réglés pour les questions relatives aux médias, à hauteur de 224.000 dollars.

Dans leur réponse, les avocats de Jamie Spears sont sans pitié. « Bien qu’elle n’ait pas été impliquée dans la mise sous tutelle de sa fille jusque très récemment, Lynne Spears fait valoir ses droits comme si elle était une partie directement impliquée dans le litige (ce qu’elle n’est pas). Le calcul de Lynne Spears consistant à diviser le total des honoraires par quatre (pour calculer les honoraires par question) est ridicule et témoigne de son ignorance de la nature complexe de cette tutelle », peut-on lire.

Exploitation des traumatismes

Holland & Knight va même plus loin, et tout en défendant Jamie Spears comme un père « loyal et aimant », ils attaquent la mère de Britney Spears en affirmant qu’elle se servirait de sa fille pour ses intérêts personnels.

« Alors que le tuteur et son avocat ont été très prudents, limités et réfléchis dans leurs relations avec les médias (on est loin d’une "tournée nationale des médias"), c’est Lynne Spears qui a exploité la douleur et le traumatisme de sa fille à des fins personnelles en publiant un livre sur la personne mise sous tutelle », affirment les avocats, en référence à Through the Storm, son livre sorti en 2008, soit un an après la crise de nerfs de l’interprète de Toxic. La mère de l’artiste y racontait la descente aux enfers de sa fille, mais aussi comment la chanteuse avait perdu sa virginité à 14 ans et autres détails personnels.

Cette nouvelle attaque intervient alors que la tutelle de Britney Spears doit faire l’objet d’une nouvelle audition devant la justice ce mardi.