John Travolta raconte sa danse « magique » avec la princesse Diana à la Maison Blanche

CONTE DE FEES L'acteur et Lady Diana avaient été invités par le président de l'époque, Ronald Reagan

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur John Travolta et la princesse Diana pendant leur célèbre danse à la Maison Blanche en 1985
L'acteur John Travolta et la princesse Diana pendant leur célèbre danse à la Maison Blanche en 1985 — Pete Souza/Courtesy Ronald Reagan Library/INSTARimages/Cover Images

Les images sont devenues mythiques : John Travolta et Lady Diana, dansant à la Maison Blanche lors d’un dîner organisé par Ronald et Nancy Reagan. Si la scène ressemble à un conte de fées de l’extérieur, c’était le cas aussi pour le principal intéressé. Dans une interview pour Esquire, la star de Pulp Fiction a confié à quel point cette soirée magique l’avait marqué.

« Pensez au décor. Nous étions à la Maison Blanche. Il est minuit. La scène est comme un rêve. Je m’approche d’elle, lui touche le coude, l’invite à danser. Elle se retourne et me fait ce sourire captivant, juste un peu triste, et accepte mon invitation. Et nous étions là, à danser ensemble comme dans un conte de fées », s’est souvenue la star.

« Qui peut imaginer qu’un truc comme ça va leur arriver un jour ? J’ai été assez malin pour inscrire ça dans ma mémoire comme un moment magique, vraiment spécial », a-t-il ajouté.

Moment préféré

Si John Travolta semble avoir été marqué à vie par cet événement, c’est apparemment la princesse de Galles elle-même qui aurait insisté pour avoir le privilège de danser avec celui qui s’est fait connaître pour ses pas de danse endiablés dans La Fièvre du Samedi Soir.

« Je ne pensais pas qu’ils me demanderaient de danser avec elle. J’ai eu le grand privilège et l’honneur de le faire, et je me suis dit qu’il devait y avoir une raison de faire ça et que je ferais mieux de tout donner. Cela signifiait bien diriger la danse et s’assurer que nous nous amusions. C’était la partie facile, mais le simple fait de saluer Diana de manière appropriée, d’être confiant et de lui demander de danser était une tâche compliquée », a-t-il confessé.

John Travolta s’était déjà exprimé sur ce moment lors d’une interview en 2007. « Je suis très honoré d’avoir pu vivre cette expérience, et je sais pertinemment que c’est le moment le plus fort de son séjour aux États-Unis, son moment préféré. J’ai donc l’impression d’avoir rendu sa vie meilleure, elle a rendu ma vie meilleure, et je suis vraiment désolé qu’elle ne soit pas là », avait-il confié, comme le rappelle People.