Un associé de R. Kelly avoue avoir mis le feu à une voiture pour intimider une victime présumée du chanteur

CRIMES SEXUELS Le procès du chanteur a été fixé à août prochain

20 Minutes avec agences

— 

Le chanteur de RnB R. Kelly
Le chanteur de RnB R. Kelly — Cover Images

Encore une affaire qui risque de ne pas plaider en faveur de R. Kelly. Michael Williams, un homme connu pour être proche d’un des agents du chanteur, a plaidé coupable devant la cour fédérale de Brooklyn, reconnaissant avoir mis le feu à une voiture garée devant le domicile d’une ex du chanteur, prête à témoigner contre lui.

D’après Daily News, il aurait incendié un SUV « garé devant une résidence où vivait une victime présumée de R. Kelly ». Toujours selon la publication, il devrait être condamné le 5 octobre prochain et risque jusqu’à 71 mois de prison. Ses liens avec la star du R & B n’auraient en revanche pas été évoqués lors de son apparition au tribunal, mais il ne les a jamais niés.

L’étau se resserre

En août dernier, le bureau du procureur de New York avait annoncé les charges qui pesaient contre Michael Williams et contre deux autres hommes également liés à R. Kelly. Le premier, Richae Arline Jr., a lui aussi plaidé coupable en février dernier pour avoir tenté de soudoyer une victime présumée de l’interprète de I Believe I Can Fly, pour la faire taire. Le troisième homme, Donnell Russell, qui se décrit comme un manager et ami de R. Kelly, a, d’après CNN, plaidé non-coupable après avoir été accusé d’avoir harcelé et menacé plusieurs accusatrices du chanteur. La chaîne d’information précisait en novembre qu’il était cependant en train de négocier avec le bureau du procureur.

R. Kelly est incarcéré à Chicago depuis 2019, où il attend plusieurs procès liés à des crimes sexuels, pour lesquels il a plaidé non coupable. Son premier procès, à New York, débutera le 9 août.