Marwa Loud, accusée de sorcellerie sur Lartiste, entame des poursuites judiciaires

MARABOUT L’influenceur Marc Blata a accusé sur Snapchat la chanteuse Marwa Loud de s’être rendue chez un marabout au Maroc pour ensorceler le rappeur Lartiste

Anne Demoulin

— 

La chanteuse Marwa Loud au NRJ Music Tour en 2018.
La chanteuse Marwa Loud au NRJ Music Tour en 2018. — Pierre AUGIER/SIPA

Le mysticisme frappe encore ! Après avoir accusé Carla Moreau d’avoir fait appel à la sorcellerie contre d’autres candidats de téléréalité, l’influenceur Marc Blata a accusé sur Snapchat la chanteuse Marwa Loud de s’être rendu chez un marabout au Maroc pour ensorceler le rappeur Lartiste.

Contactée à ce sujet par Marc Blata, l’interprète de Chocolat a déclaré sur des notes vocales diffusées par l’influenceur : « Maintenant, j’ai envie de te dire, ce n’est même plus mon combat, si tu veux savoir ce que je pense de la sorcellerie, c’est que tous ceux qui la pratiquent iront en enfer (…) Je l’ai vécu et je le souhaite à personne. Je pourrai parler davantage, expliquer aux gens, mais la dernière fois que j’en ai parlé chez Guillaume Pley, ça s’est retourné contre moi. »

« Ça m’a plus niqué la vie qu’autre chose »

Et de conclure : « Je n’ai pas voulu que cela sorte, mais c’est sorti. (…) Aujourd’hui je suis loin de tout ça et j’ai envie d’oublier tout cela, j’ai envie de zapper tout cela. Ça m’a plus niqué la vie qu’autre chose. Cela a détruit mon couple et ma vie de famille. »

Marwa Loud a, de son côté, également répondu à ses détracteurs sur Snapchat ce vendredi. L’interprète de Fallait pas a expliqué être « au courant de cette histoire depuis trois ans » par le biais de son producteur.

« Je demande vraiment des preuves de ce que vous prétendez »

« Ces personnes veulent rendre cela public. Quand on veut me nuire, je ne peux pas laisser faire (…) J’étais au courant qu’ils avaient mis un détective privé sur mes traces (…) Je demande vraiment des preuves de ce que vous prétendez », a exigé la chanteuse.

Et d’expliquer qu’elle avait « honte de parler de cette histoire » en plein Covid. « J’ai des proches à moi qui ont perdu des proches à eux », a-t-elle poursuivi.

« Je suis au clair avec moi-même », a-t-elle ajouté. « Porter des accusations sur moi, c’est ouf », continue Marwa Loud. Et de conclure : « J’ai pris mes dispositions et je réglerai cela en justice. Au bout d’un moment donné, il faut arrêter de raconter n’importe quoi. » Sur les réseaux sociaux, l’affaire a pris de l’ampleur, le hashtag #BoycottMarwaLoud a même été créé.