Amber Heard réagit à la défaite de Johnny Depp en appel contre le tabloïd « The Sun »

PROCES La star d’« Aquaman » a eu des propos cash

20 Minutes avec agences
— 
Les ex-époux Amber Heard et Johnny Depp.
Les ex-époux Amber Heard et Johnny Depp. — The Photo Access/Cover Images

En refusant la demande d’appel de Johnny Depp contre le Sun, la justice britannique permet « aux journalistes d’écrire – sans crainte de menaces légales – que M. Depp est, catégoriquement, un homme qui bat son épouse ». C’est en ces termes qu’Amber Heard a réagi à la défaite de son ex-mari, alors qu’il tentait de casser le verdict rendu cet été. Le juge avait en effet conclu que les accusations de violence du tabloïd étaient « substantiellement avérées ». La star d’Aquaman a donc dit « merci » sur Instagram.

« Nous sommes ravis – et aucunement surpris – par le refus de la Cour d’autoriser M. Depp à faire appel. Les preuves présentées dans l’affaire au Royaume-Uni étaient accablantes et incontestables. Pour rappel, le verdict originel était que M. Depp a battu Amber à pas moins de 12 occasions et qu’elle avait peur pour sa vie. Les souvenirs confus de M. Depp, causés par des années d’abus de substances, ont fait qu’il n’était pas un témoin crédible de ses propres actions », peut-on lire également sur le réseau social de l’actrice.

Encore un procès

Amber Heard n’était pas sur le banc des accusés lors de ce procès contre le Sun, elle était le témoin principal du tabloïd. Néanmoins, c’est une vraie victoire pour l’actrice qui devra faire face à son ex-mari aux Etats-Unis lors d’un autre procès intenté par l’acteur. Johnny Depp a porté plainte en diffamation contre son ex-femme pour s’être présentée comme une « survivante de violences conjugales », dans un article qu’elle avait signé dans le Washington Post, en 2018.

La décision britannique devrait peser dans la balance, et pas en faveur de Johnny Depp, qui réclame 50 millions de dollars en dommages et intérêts à son ex. Amber Heard, de son côté, a contre-attaqué et lui réclame… 100 millions de dollars. Ce procès doit avoir lieu le 11 avril 2022, ayant été repoussé plusieurs fois à cause de la situation sanitaire et de conflits d’agenda.