Harry et Meghan : Les Britanniques pensent plus de mal que de bien du couple après leur interview choc

BAD NEWS Qu’elle se rassure, la reine Elizabeth II ne pâtit pas du tout de l’interview donnée par Meghan et Harry face à Oprah Winfrey

20 Minutes avec AFP
— 
Meghan et Harry ont dit « bye bye » à la monarchie
Meghan et Harry ont dit « bye bye » à la monarchie — Anwar Hussein/Getty Images

Il semblerait bien que Meghan et Harry ont définitivement perdu leur place dans le cœur des Britanniques. Après leur interview face à Oprah Winfrey, dans laquelle le couple a évoqué la pression médiatique, le racisme et l’absence de soutien de la famille royale face aux pensées suicidaires de Meghan Markle, rien ne va plus au Royaume-Uni.

Selon une enquête réalisée par l’institut YouGov sur 1.664 adultes, les Britanniques sont pour la première fois plus nombreux à avoir une opinion négative (48 %) du prince Harry, 36 ans et sixième dans l’ordre de succession à la couronne, que positive (45 %). Et 31 % des sondés ont une opinion positive de Meghan Markle, l’ex-actrice américaine de 39 ans, tandis qu’une majorité de 58 % la considère de manière négative.

Elizabeth II, petite chouchoute des Britanniques

A contrario, les données suggèrent que la popularité du reste de la famille royale n’a pas été entamée par les révélations du duc et de la duchesse de Sussex. La reine Elizabeth II caracole toujours en tête des figures royales préférées, avec un taux d’approbation de 80 %. Le prince William, frère de Harry et deuxième dans l’ordre de succession, ainsi que son épouse Kate restent également très populaires, avec environ trois quarts d’opinions favorables.

Seul le prince Charles, père d’Harry et héritier de la couronne, a pâti de l’interview, avec une augmentation de six points des opinions négatives à son encontre (à 42 %), chutant parallèlement de neuf points dans les avis favorables (à 49 %).

Phénomène inverse aux États-Unis

Tout n’est cependant pas noir pour les Sussex, puisqu’une analyse en profondeur révèle une grande disparité en fonction de l’âge des sondés : la majorité des Britanniques de 18-24 ans ont ainsi une opinion positive du prince Harry (59 %) et de Meghan Markle (55 %).

Par ailleurs, les sondages leur sont bien plus favorables aux États-Unis, où la popularité de Harry et Meghan a grimpé en flèche après l’interview chez leur amie Oprah Winfrey, pour atteindre respectivement 69 % (+23 points) et 67 % (+22 points) de taux d’approbation. Cela en fait les personnages les plus aimés de la famille royale, passant même devant la reine (65 % d’opinions positives), selon ce sondage Morning Consult.