Le père de Meghan Markle annonce qu’il continuera à parler à la presse tant que sa fille l’ignorera

CHANTAGE L'actrice a révélé avoir coupé les ponts avec son père car il lui avait menti en certifiant ne pas travailler avec les tabloïds

20 Minutes avec agences

— 

Thomas Markle, le père de Meghan, duchesse de Sussex
Thomas Markle, le père de Meghan, duchesse de Sussex — Ferrari / Starface

A l’évidence, Thomas Markle n’a pas l’intention de se réconcilier avec sa fille tout de suite. Alors que la duchesse de Sussex a révélé dans son interview avec Oprah Winfrey qu’elle lui en voulait d’avoir « travaillé » pendant des années avec les tabloïds pour faire des révélations sur sa vie, le beau-père du prince Harry a réagi de manière très claire dans Good Morning Britain. Il est hors de question qu’il arrête de parler à la presse, en tout cas tant que sa fille ne lui adressera pas la parole.

« En fin de compte, je n’ai jamais eu de nouvelles de Harry et Meghan, sous quelque forme que ce soit. En gros, quand je n’ai pas de nouvelles d’eux, je collabore à un article. Si je n’ai pas de nouvelles dans les 30 jours, j’en fais un autre. J’aimerais beaucoup avoir de leurs nouvelles. Quand ils décideront de me parler, j’arrêterai de parler à la presse. J’aimerais m’excuser pour ce que j’ai fait, mais c’était il y a deux ans. J’ai essayé de me rattraper. Mais ces histoires dans le journal sont dues au fait que je n’ai pas eu de nouvelles de vous », a-t-il lancé dans l’émission matinale britannique en s’adressant à moitié au couple.

Mauvaise tactique

Bien qu’il dise vouloir se faire pardonner, le reste de l’interview prouve qu’il a plutôt l’intention de continuer à se servir du couple. Lorsqu’on lui demande comment il a réagi à l’entretien diffusé ce dimanche et en particulier au fait que sa fille ait été blessée par ses actions, Thomas Markle répond : « On fait tous des erreurs… Mais je n’ai jamais joué au billard tout nu, et je ne me suis jamais déguisé en nazi ». Une référence à deux « incidents de parcours » du prince Harry, qui remontent à 2005 et 2012. Le fils du prince Charles, qui dénonce aujourd’hui le racisme au sein de sa propre famille, s’était en effet déguisé en nazi lors d’une soirée costumée sur le thème « colons et natifs », ce qui lui avait valu la colère de la reine et une obligation de présenter des excuses publiques. Quelques années plus tard, le prince Harry s’affichait dans le plus simple appareil en Une du Sun, une photo prise au cours d’une soirée passablement arrosée du côté de Las Vegas.

Pour autant, le père de Meghan Markle insiste : il n’a rien contre la famille de la reine d’Angleterre. « J’ai un grand respect pour la famille royale et je ne pense pas que la famille royale soit raciste. Je ne pense pas que les Anglais soient racistes non plus », a-t-il ajouté.