Hugh Jackman salue le « courage » de Meghan Markle et du prince Harry

SUICIDE L'acteur, très impliqué dans la lutte pour la prévention du suicide, a encouragé tous ses fans à visionner l'interview réalisée par Oprah Winfrey

20 Minutes avec agences
— 
L'acteur Hugh Jackman
L'acteur Hugh Jackman — Jens Kalaene/picture-alliance/Cover Images

L’interview-choc de Meghan Markle et du prince Harry face à Oprah Winfrey a fait un carton dans le monde entier. Et parmi ceux qui ont été le plus touchés par les révélations des Sussex, il y a… un certain Hugh Jackman. L’interprète de Wolverine et sa femme Deborra-Lee Furness ont été tellement émus que l’acteur a posté une vidéo sur Instagram pour encourager ses abonnés à aller visionner l’entretien du couple.

« Je recommande l’interview d’Oprah avec Meghan et Harry, que Deb et moi, ainsi que des millions de personnes dans le monde entier, avons regardé hier soir, avec stupéfaction. Nous étions là, à regarder une femme incroyablement connue, et son mari, parler si ouvertement, courageusement, honnêtement, avec tant de dignité, de la période la plus difficile de leur vie et de leur appel à l’aide », explique-t-il dans la vidéo.

Dans son Australie natale l’acteur est membre du conseil d’administration de Gotha4Life, une association dédiée à la prévention du suicide. « Et hier soir, j’ai pensé que tout le monde devait voir cela, car c’est un exemple incroyable, qui montre qu’il ne faut jamais rester seul quand on va mal. Il faut chercher de l’aide, et si vous n’obtenez pas d’aide là où vous en cherchez, continuez à chercher. Allez ailleurs, car il y a toujours de l’aide. Alors je veux juste dire "Merci Meghan, merci Harry, pour votre courage" », a-t-il ajouté.

Investir dans la santé mentale

Alors que le duc et la duchesse de Sussex sont désormais installés — a priori durablement — aux Etats-Unis, la Maison Blanche s’est également permis un commentaire après la diffusion de cet entretien qui ébranle la monarchie britannique. « Il faut du courage pour parler publiquement de ses propres combats pour la santé mentale et raconter son histoire personnelle. Il est clair que le président croit beaucoup à ça, et il a évoqué l’importance d’investir massivement sur ce genre de sujets », a assuré Jen Psaki, l’attachée de presse de la Maison Blanche, lors de son briefing de lundi, que relaie People.

Hors de question, en revanche, d’aller plus loin que ça, étant donné que le prince Harry et Meghan Markle sont désormais des habitants de Californie — presque — comme les autres, et qu’ils n’ont plus de rôle dans la famille royale d’Angleterre. « Nous avons une relation forte et respectueuse avec le peuple britannique et un partenariat spécial avec son gouvernement sur de nombreux sujets, et cela va continuer », a assuré Jen Psaki à l’attention de ceux qui craignent que l’affaire ne brouille l’entente entre les deux pays.