James Franco trouve un accord avec les anciennes étudiantes qui l'accusaient d'inconduite sexuelle

HARCELEMENT L'acteur était mis en cause pour avoir créé « un environnement de harcèlement et d'exploitation sexuelle » dans son école d'art dramatique

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur James Franco
L'acteur James Franco — Sarah Stewart/Starface

James Franco a trouvé un accord à l’amiable avec ses accusatrices. L’acteur de 127 Heures, mis en cause pour harcèlement sexuel par plusieurs élèves de son école d’art dramatique Studio 4, a décidé d’éviter un procès très embarrassant. D’après The Guardian, les deux parties ont affirmé à un juge de la cour supérieur de Los Angeles que l’affaire était désormais classée.

Sarah Tither-Kaplan et Toni Gaal, deux jeunes étudiantes de Studio 4, avaient déposé plainte, affirmant que James Franco les aurait encouragées à jouer dans des scènes de sexe qui allaient « bien au-delà des standards acceptables à Hollywood ». L’acteur aurait « cherché à créer un vivier de jeunes femmes qui ont été soumises à son exploitation sexuelle personnelle et professionnelle au nom de l’éducation », laissant entendre que des rôles pourraient être proposés à celles qui jouaient le jeu. Les incidents se seraient produits en 2014 et en 2017.

Régler le problème

Après deux ans de négociations et une issue loin de tout tapage médiatique, James Franco espère sans doute pouvoir passer à autre chose, alors que sa carrière a été mise à mal par ces accusations, qu’il n’a cessé de démentir. « Ces accusations sont fausses et incendiaires, sans fondement juridique et intentées sous la forme d’une action collective dans le but évident d’attirer autant de publicité que possible pour des plaignantes avides d’attention », avaient argumenté les avocats de la star dans leur réponse initiale à la plainte. Pour autant, la star de Freaks and Geeks avait déclaré dans l’émission The Late Show with Stephen Colbert : « Si j’ai fait quelque chose de mal, je vais le régler. Je dois le faire », avait-il promis en 2018.

Deux ans plus tard, il l’a donc fait. Le montant de l’accord entre les deux parties n’a pas été dévoilé.