Sara, ancienne candidate de « Koh-Lanta », fait part de ses terribles souffrances à la suite d'une opération du genou

MALADIE Dans une vidéo sur Instagram, la sportive a révélé souffrir d’intenses douleurs survenues après une opération l’an dernier

C.W.

— 

Sara, dans Koh Lanta, l'île des héros.
Sara, dans Koh Lanta, l'île des héros. — Philippe LEROUX/ALP/TF1

Depuis la création du jeu en France, Sara a participé trois fois à Koh-Lanta, notamment lors de l’édition « L’île des héros » diffusée au printemps dernier, qu’elle avait dû quitter sur décision médicale. A chacune de ses participations, les téléspectateurs ont pu découvrir une candidate sportive et battante.

Mais dans une vidéo publiée sur son compte Instagram il y a quelques jours, repérée par TVMag, Sara a donné de ses nouvelles et fait part de son calvaire depuis plusieurs mois. Depuis une opération du genou en février 2020 et la pose d’une prothèse complète, l’ancienne candidate souffre de douleurs intenses et d’un grand mal-être.

« Des douleurs qui n’en finissent pas, plus ou moins violentes »

« À la suite de cette opération, j’ai déclaré une maladie qui s’appelle l’algodystrophie et qui se caractérise par des douleurs intenses, jour et nuit. Cela touche essentiellement les articulations après un acte chirurgical ou un traumatisme. Les symptômes sont des douleurs qui n’en finissent pas, plus ou moins violentes », explique-t-elle, précisant que si elles sont moins fortes qu’avant, « elles sont là en permanence ». Des souffrances extrêmement difficiles à vivre au quotidien. « Je peux à peine descendre une marche d’escalier. J’en monte une tout juste… », ajoute-t-elle, submergée par l’émotion.

Une maladie qui a un impact sur sa vie professionnelle également, puisque Sara est gérante d’une salle de sport. « Ma vie n’a plus de sens depuis le 10 février 2020, j’ai perdu toute confiance en moi et j’ai perdu le rôle que j’avais dans mon club de remise en forme puisque je suis en arrêt longue maladie », explique-t-elle. De même, cette pathologie a entraîné un grand mal-être chez elle. « Cette maladie est à l’origine de nombreuses grosses dépressions, explique Sara. J’en suis la preuve. Vous n’avez plus envie de quoi que ce soit, vous laissez les jours passer… »

Dans sa vidéo, Sara souhaite sensibiliser autour de l’algodystrophie, qui « n’est pas reconnue par la sécurité sociale », précise-t-elle. Elle parraine désormais une association pour venir en aide aux personnes touchées par cette maladie, et garde espoir de guérir prochainement. « Je vous dis à très vite, à très bientôt dans de meilleures conditions, un jour je remarcherai correctement, je monterai des escaliers », termine-t-elle.