Le prince Harry a rendu un bel hommage à Lady Diana en annonçant la deuxième grossesse de Meghan

CARNET ROSE L'annonce de la deuxième grossesse de la duchesse de Sussex a été faite lors d'un jour très spécial

20 Minutes avec agences

— 

Harry et Meghan, duc et duchesse de Sussex
Harry et Meghan, duc et duchesse de Sussex — Ferrari / Starface

C’est un hommage qui ne pouvait pas passer inaperçu. Le jour de la Saint-Valentin, le prince Harry et son épouse Meghan, duchesse de Sussex, ont annoncé la naissance prochaine de leur  deuxième enfant. Pourquoi un hommage ? Tout simplement parce qu’il y a trente-sept ans la princesse Diana a annoncé le même jour qu’elle était enceinte pour la deuxième fois. Cet enfant, c’était Harry. C’est Omid Scobie, auteur de Finding Freedom, une biographie des Sussex, qui le premier a noté l’hommage à la mère des princes William et Harry.

« Un hommage émouvant des Sussex qui font leur annonce le jour de la Saint-Valentin. Il y a trente-sept ans exactement, la princesse Diana a annoncé au monde qu’elle était enceinte du prince Harry », a-t-il partagé avec la couverture du Daily Express de l’époque, où Lady Di apparaît avec un sourire timide. « Un sourire qui veut tout dire », titre le quotidien daté du mardi 14 février 1984.

Une année 2020 compliquée pour le couple

Pour le moment, Meghan Markle et son époux sont restés discrets sur les détails de cette grossesse, on ignore donc tout de la date du terme et du sexe de l’enfant. Pour Archie, leur premier fils, le duc et la duchesse de Sussex n’avaient rien révélé non plus, tout comme le prince William et Kate Middleton avec leurs trois enfants. Il ne faut donc pas s’attendre à en savoir beaucoup plus. Le couple semble en tout cas déterminé à aller de l’avant après une année 2020 compliquée, entre la pandémie, leur départ difficile vers les Etats-Unis, l'abandon de leurs rôles respectifs dans la famille royale d’Angleterre, et surtout la fausse couche de Meghan Markle au cours de l’été.

« Allons-nous bien ? », écrivait-elle dans un édito publié par le New York Times, avant de répondre : « Ça va aller. » Avec cette heureuse nouvelle, on espère que tout va mieux !