L’un des auteurs du braquage de Kim Kardashian raconte tout dans un livre

BRAQUAGE 12 suspects doivent être jugés pour « vol avec arme en bande organisée et séquestration » pour avoir dérobé 9 millions d’euros de bijoux

20 Minutes avec agences

— 

La star de la télé-réalité Kim Kardashian
La star de la télé-réalité Kim Kardashian — Face to Face / Starface

J’ai séquestré Kim Kardashian, tel est le titre du livre de Yunice Abbas, l’un des suspects qui attend d’être jugé pour « vol avec arme en bande organisée et séquestration ». Ecrit avec le journaliste Thierry Niemen, il raconte cette soirée du 3 octobre 2016 au cours de laquelle la star de la téléréalité a été ligotée dans la suite de son hôtel parisien en pleine Fashion Week. Ceux qui ont été surnommés les « papys braqueurs » étaient repartis avec 9 millions d’euros de bijoux.

L’affaire n’a pas encore été jugée. En juin dernier, le parquet de Paris a demandé le renvoi aux assises de 12 suspects, dont l’auteur du livre qui sort aux Editions de l’Archipel. Tout au long des 250 pages, Yunice Abbas raconte de nombreuses anecdotes et se permet au passage de se moquer de Kim Kardashian. « Nos deux beautés fatales se sont pendant longtemps obstinées à composer le 911. Le numéro d'urgence de la police des États-Unis. Pas très efficace, quand on se trouve à Paris », peut-on lire dans les bonnes feuilles publiées par Closer.

Où sont les bijoux ?

Il faut dire que le plus spectaculaire braquage d’un particulier de ces 20 dernières années en France a été pour le moins rocambolesque. L’auteur du livre raconte notamment que leur âge a joué en leur faveur pour monter le coup. Ils ont en effet tous plus de 60 ans, un âge « rassurant » pour « glaner le maximum de renseignements sur place ». Il confirme aussi que la bande de papys braqueurs s’est bel et bien enfuie à pieds et à vélo, faisant tomber au sol le butin dans leur fuite et crevant en cours de route.

Le magot n’est pas longtemps resté au sol et les bijoux de Kim Kardashian, y compris sa bague de fiançailles de 18,8 carats et estimée à elle seule à 4 millions de dollars, restent à ce jour introuvables.