Plusieurs députés britanniques demandent l’annulation du « Festival of Brexit »

BREXIT Ils souhaitent que le gouvernement utilise le budget de 120 millions de livres sterling pour aider les victimes de la crise économique due à la pandémie de Covid-19

20 Minutes avec agences

— 

Le premier ministre britannique Boris Johnson
Le premier ministre britannique Boris Johnson — Cover Images

Le Festival of Brexit aura-t-il lieu ? Alors que le Royaume-Uni découvre la réalité de sa sortie de l’Europe – aux dépens de nombreux entrepreneurs et artisans – l’événement musical lancé sous le gouvernement de Theresa May n’a plus lieu d’être selon certains députés. Avec un coût estimé à 120 millions de livres sterling, de plus en plus de voix s’élèvent pour demander à utiliser cet argent à meilleur escient, surtout avec la crise économique due à la pandémie de Covid-19.

Le député Lib Dem Jamie Stone a interpellé Boris Johnson, l’actuel Premier ministre, pour lui demander tout simplement d’annuler le festival. Il a lancé une pétition qu’il a relayée sur son compte Twitter. Il demande à ce que l’argent du Festival of Brexit aille « aux soignants, aux artistes freelance et à quiconque a besoin d’un soutien financier » en cette période où « nous sommes détruits par une pandémie ».

La note pour le contribuable

Le gouvernement doit en effet financer ce festival qui entend montrer « les forces uniques du Royaume-Uni dans la créativité et l’innovation ». Pour autant, depuis un an, le monde de la culture souffre, comme dans d’autres pays, et n’est pas reconnu non plus en Grande Bretagne comme essentiel. Boris Johnson et son gouvernement l’ont encore démontré en n’obtenant aucun accord pour les artistes souhaitant se produire en Europe, qui devront donc payer taxes et visa pour partir en tournée et négocier pays par pays.

L’année dernière déjà, le Music Venue Trust, qui représente les salles de spectacles fermées depuis le début de la pandémie, avait demandé l’annulation du Festival of Brexit et d’utiliser le fonds alloué à l’événement au monde de la culture. Le gouvernement de Boris Johnson, qui devrait annoncer de nouvelles mesures encore plus restrictives tandis que le nombre de morts du Covid-19 approche les 100.000, n’a pas encore réagi.