Donald Trump gracie Lil Wayne et Kodak Black mais pas Joe Exotic

ETATS-UNIS L’ancien présentateur de « The Apprentice » quitte la Maison Blanche aujourd’hui

20 Minutes avec agences

— 

L'ex-président américain Donald Trump
L'ex-président américain Donald Trump — Samuel Corum/CNP/InStar/Cover Images

Pour son dernier jour au pouvoir, Donald Trump a accordé la grâce présidentielle à 73 personnes, dont les rappeurs Lil Wayne et Kodak Black. Le 45e président des Etats-Unis a publié sa liste avant l’investiture de Joe Biden ce mercredi.

Kodak Black a été condamné en 2019 à 46 mois de prison pour avoir menti sur des formulaires d’achat d’armes. Ces dernières se sont retrouvées sur différentes scènes de crime. Quant à Lil Wayne, il était sous le coup d’une condamnation pour port d’armes illégales. Ces deux affaires ont été jugées en Floride, où Donald Trump doit résider après la fin de sa présidence.

Pas fan des chats

Si Lil Wayne semble avoir capitalisé comme il faut son soutien à l’ancien président pendant sa campagne de 2020, Joe Exotic, personnalité au cœur de la docu-série Tiger King de Netflix, n’a pas eu les mêmes faveurs. Joseph Allen Schreibvogel, à l’état civil, purge une peine de 22 ans de prison pour avoir tenté de faire assassiner sa rivale, Carole Baskin, et aussi provoqué la mort de plusieurs tigres dont il avait la charge.

Depuis son incarcération, Joe Exotic n’a eu de cesse de demander une grâce à Donald Trump. Ses avocats étaient même plus que confiants quant à l’issue puisqu’ils avaient réservé une limousine pour l’accueillir à sa sortie de prison. Malheureusement pour lui, Donald Trump n’a pas été sensible à ses appels sur les réseaux sociaux.