Meghan Markle veut éviter un procès public contre un tabloïd britannique

JUSTICE La duchesse de Sussex a porté plainte pour atteinte à la vie privée contre le « Mail on Sunday »

20 Minutes avec agences

— 

La duchesse de Sussex Meghan Markle
La duchesse de Sussex Meghan Markle — John Rainford/Cover Images

Meghan Markle a-t-elle été refroidie par l’étalage public de la vie de couple de Johnny Depp et Amber Heard ? En tout cas, la duchesse de Sussex n’a pas spécialement envie que sa plainte pour atteinte à la vie privée contre le Mail on Sunday soit décortiquée à la barre d’un tribunal londonien. L’épouse du prince Harry a demandé -par le biais de son avocat- au juge de rendre son verdict maintenant.

Selon le représentant de l’ancienne actrice de Suits, l’atteinte à la vie privée est suffisamment « flagrante », comme le relaye le Hollywood Reporter, pour pouvoir se passer de plusieurs jours de procès. En cause : la publication d’une lettre personnelle de Meghan Markle à son père Thomas, en 2019. La mère du petit Archie affirme que son courrier, en plus d’être personnel et donc non destiné à être rendu public, a été tronqué pour la faire passer pour une mauvaise personne. Le tabloïd dément toute intervention sur le courrier.

Never complain, never explain

A l’époque en effet, ce n’était pas encore le Megxit qui faisait parler. Le cœur de la polémique était l’absence de son père à son mariage l’année précédente, ce dernier s’épanchant depuis dans les médias. Thomas Markle, qui avait fourni le courrier au Mail on Sunday, se plaint, depuis l’annonce des noces de sa fille, d’être évincé par la monarchie britannique.

Comme le rappelle Sky News, le procès a déjà été reporté à la demande de la duchesse de Sussex. Il aurait dû se tenir ce mois-ci. Si le juge accepte de statuer autour d’une audience et non d’un procès, cela évitera le cirque médiatique auquel ont eu droit Amber Heard et Johnny Depp lorsque ce dernier a porté plainte contre le tabloïd britannique The Sun pour diffamation.