Mort de Jean-Pierre Bacri : « Un ton, une voix, un caractère » pour Anne Hidalgo… « Il va tellement manquer », écrit Benoît Hamon…

HOMMAGE Après le décès de l'acteur Jean-Pierre Bacri, les hommages se muliplient dans le monde politique français

V. J. avec AFP

— 

Jean-Pierre Bacri est décédé — 20 Minutes

Le râleur préféré du cinéma français s'est éteint lundi à l’âge de 69 ans, des suites d’un cancer. Les premières réactions politiques n’ont pas tardé sur les réseaux sociaux, comme Anne Hidalgo, maire PS de Paris, qui salue « un ton, une voix, un caractère au service d’un jeu d’acteur exceptionnel, au cinéma comme au théâtre. Comédien populaire, scénariste de talent et homme engagé, il me manquera énormément ». Pour Xavier Bertrand, président de la Région Hauts-de-France et ex LR, « Jean-Pierre Bacri incarnait si bien le Français râleur et bougon qui existe en nous tous. Mais cet acteur engagé savait tellement nous faire rire. Malgré notre grande tristesse, puissions-nous garder, en nous souvenant de lui, "le sens de la fête" ».

« Un râleur magnifique »

« Il avait le Goût des autres et une manière inimitable de toujours dire ce qu’il pensait, écrit Fabien Roussel, secrétaire national du PCF. Quelle tristesse d’apprendre la disparition de Jean-Pierre Bacri, grand acteur, scénariste et dialoguiste de talent qui a su toucher le cœur des Français. » Pour Julien Bayou, secrétaire national d’EELV et tête de liste aux élections régionales en Ile-de-France, « l’humour pince-sans-rire et le cinéma perdent un des plus grands râleurs ». Florian Philippot, président du parti Les Patriotes, n’oubliera pas « la mauvaise humeur drolatique de Jean-Pierre Bacri. Le cinéma français perd un excellent acteur populaire ».

Pour Alexis Corbière, député LFI, « tous les amoureux du cinéma sont en deuil.. Superbe acteur sensible et émouvant, râleur magnifique et citoyen engagé pour un monde meilleur ».