Miss France : Sylvie Tellier réagit à la séance de dédicace polémique en Moselle

CONTROVERSE Samedi, le bain de foule d'Amandine Petit dans un centre commercial à Farébersviller a suscité l'indignation des internautes

F.R.

— 

Le 20 décembre 2020, Sylvie Tellier (à gauche) prend dans ses bras Clémence Botino, Miss France 2020, pendant qu'Amandine Petit (de dos), Miss France 2021, tombe dans ceux de Miss Nord-Pas-de-Calais.
Le 20 décembre 2020, Sylvie Tellier (à gauche) prend dans ses bras Clémence Botino, Miss France 2020, pendant qu'Amandine Petit (de dos), Miss France 2021, tombe dans ceux de Miss Nord-Pas-de-Calais. — Laurent Vu/SIPA

Samedi, Amandine Petit, Miss France 2021 a assuré une séance de dédicaces au centre commercial de Farébersviller ( Moselle). La foule était au rendez-vous, ce qui a indigné plus d’un internaute, dont l’humoriste Arnaud Tsamère soulignant que « pendant ce temps les théâtres sont toujours fermés ».

« On est encore en plein boom de Covid-19, on a un nouveau couvre-feu, dans les hôpitaux du coin toujours le Plan blanc, nos congés on les a oubliés, on trime sans arrêt, mais là les distanciations elles sont où ? », s’est énervée, de son côté, une soignante sur Facebook.

Ce dimanche, auprès de nos confrères du Parisien, Sylvie Tellier, la présidente du Comité Miss France a déclaré qu’elle ne comptait pas confiner la nouvelle élue. « Enfermer Amandine chez elle, c’est non », tonne-t-elle.

« La gestion du public n’est pas de notre ressort »

« Nous ferons exactement comme Clémence Botino l’a fait l’an passé. Nous avons participé à des événements, à des élections locales, régionales, nous avons répondu à des invitations pour des séances de dédicaces, toujours dans le respect des normes sanitaires, a-t-elle assuré. Il n’est pas d’actualité d’interdire à Amandine de se déplacer, d’aller à la rencontre du public… »

La séance de dédicace de samedi n’était pas organisée par le Comité Miss France. « Nous avons accepté l’invitation du Républicain Lorrain. La gestion du public n’est pas de notre ressort. Mon collègue qui était sur place a constaté que toutes les mesures de sécurité et de distanciation sociale étaient mises en place », a précisé Sylvie Tellier.

La Moselle est particulièrement touchée par la pandémie de coronavirus. Le département est l’un des quinze de l’Est de la France où le couvre-feu a été avancé de 20h à 18h pour éviter une nouvelle flambée de l’épidémie.