« Cancel culture » : L'acteur Matthew McConaughey veut plus de débat

LEADERSHIP L’acteur s’interroge sur la direction que prend la démocratie américaine

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur Matthew McConaughey
L'acteur Matthew McConaughey — AdMedia/Starface

Rarement avare en parole lorsqu’il s’agit de traiter des problèmes auxquels fait face la société américaine, Matthew McConaughey a bien évidemment son mot à dire sur la «cancel culture». « Où va se placer la ligne de flottaison concernant notre liberté d’expression, ce qu’on permet et ne permet pas ? Où va cette « cancel culture » ? Vers un lieu très intéressant que notre société tente de trouver. Mais nous n’avons pas encore trouvé le bon endroit », a déclaré l’acteur lors d’une apparition dans l’émission Good Morning Britain.

En somme, pour la star de True Detective, il ne sert à rien de juger la « cancel culture » en bien ou en mal mais de comprendre les enjeux qu’elle soulève pour la démocratie.

Qui croire ?

« Vous devez avoir du conflit pour avoir de l’unité. C’est là qu’une démocratie fonctionne vraiment bien. Et je serais d’accord pour dire que nous n’avons pas de vrai débat actuellement, une confrontation qui apporte de la validation et rend légitime le point de vue opposé. Nous ne donnons pas de légitimé ou de validité au point de vue opposé. Nous le rendons persona non grata, et c’est inconstitutionnel », a poursuivi Matthew McConaughey. Un problème qui, pour l’acteur, trouve sa source dans une crise de la confiance qui implique de « trouver une forme de leadership que nous pouvons écouter – avec qui être d’accord ou non – mais que l’on peut croire ».

Matthew McConaughey estime donc que la démocratie américaine est à la recherche d’un discours d’autorité qu’aucune institution, qu’il s’agisse du gouvernement ou des médias, ne parvient actuellement à endosser.