Soutenue par Sia, la chanteuse FKA Twigs accuse l'acteur Shia LaBeouf de violences conjugales

VIOLENCES DOMESTISQUES La chanteuse et danseuse britannique a porté plainte contre l'acteur américain, son ex-conjoint

20 Minutes avec agences

— 

La chanteuse FKA Twigs, l'acteur américain Shia Labeouf et la chanteuse australienne Sia.
La chanteuse FKA Twigs, l'acteur américain Shia Labeouf et la chanteuse australienne Sia. — Canva/SIPA

La chanteuse britannique FKA Twigs a annoncé vendredi 11 décembre avoir porté plainte contre l’acteur américain  Shia LaBeouf. Elle accuse son ancien compagnon d’avoir été abusif psychologiquement et physiquement tout au long de leur relation. Une autre de ses ex-compagnes, la chanteuse australienne  Sia a, elle aussi, partagé son histoire avec le comédien. L’interprète de Chandelier l’accuse d’être un « menteur pathologique », et de l’avoir poussée dans une relation adultère, en lui faisant croire qu’il était célibataire alors que ce n’était pas le cas.

« Moi aussi j’ai été émotionnellement blessée par Shia, un menteur pathologique, qui m’a poussée dans une relation adultère en me faisant croire qu’il était célibataire. Je pense que c’est quelqu’un de malade, et j’ai de la compassion pour lui et ses victimes. Sachez juste que si vous vous aimez, restez très, très loin de lui. Et je t’aime@Fkatwigs. C’est très courageux, et je suis fière de toi », a-t-elle tweeté.

Un témoignage qui a ému FKA Twigs.

« Je suis tellement désolée@Sia, cela renforce les raisons pour lesquelles je devais rendre mon expérience publique. On doit se soutenir les unes les autres. Moi aussi, je t’aime, tu es une inspiration, et merci tout le monde pour votre amour et votre solidarité », a-t-elle répondu.

Pas d’excuses

En plus de porter plainte, FKA Twigs a expliqué sa démarche au New York Times. « Ce que j’ai vécu avec Shia est ce que j’ai vécu de pire dans toute ma vie », a-t-elle déclaré au quotidien américain avant de détailler plusieurs exemples de son quotidien avec celui qui a partagé sa vie pendant un peu moins d’un an.

Quant à Shia LaBeouf, il affirme ne pas avoir d’excuse pour ses actes. « Je ne suis pas dans une position me permettant de dire à qui que ce soit comment mon comportement les a affectés. Je n’ai aucune excuse pour mon alcoolisme ou mon agressivité, juste des façons de rationaliser. J’ai été abusif envers moi-même et envers les personnes proches de moi depuis des années. J’ai un passif dans le fait de blesser les gens les plus proches de moi. J’ai honte de ce passif, et je suis désolé envers ceux que j’ai blessés. Il n’y a rien d’autre que je puisse dire », a-t-il répondu, dans plusieurs e-mails envoyés au New York Times.

Shia LaBeouf avait par ailleurs annoncé il y a peu suivre une thérapie pour régler ses problèmes.