Christopher Nolan dénonce la décision de la Warner de sortir tous les films de 2021 sur HBO Max

CINEMA Le réalisateur estime que ce choix risque de pénaliser l'industrie du cinéma sur le long terme

20 Minutes avec agences

— 

Le réalisateur Christopher Nolan
Le réalisateur Christopher Nolan — Dave Bedrosian/Geisler-Fotopress/picture-alliance/Cover Images

Christopher Nolan n’est apparemment pas un grand fan de HBO Max… Alors qu’il était interrogé sur la décision de la Warner Bros. – studio avec lequel il collabore depuis la trilogie The Dark Knight, en 2005 - de sortir la grande majorité de ses blockbusters (parmi lesquels Matrix 4, Wonder Woman 1984, Dune, Godzilla vs Kong) des prochains mois à la fois en salles et sur le service de streaming de HBO, le réalisateur n’a pas mâché ses mots.

« Certains de nos plus grands cinéastes et acteurs de cinéma se sont couchés la nuit précédente en pensant qu’ils travaillaient pour le plus grand des studios de cinéma et ils se sont réveillés en découvrant qu’ils travaillent en fait pour le pire service de streaming », a-t-il déclaré, selon Deadline.

Avantage sur le court terme

Lors d’un autre entretien avec ET Online à propos de la sortie en DVD de son film Tenet, il a précisé son propos, expliquant qu’il s’agit selon lui d’un manque de respect pour les « faiseurs » de l’industrie du cinéma. « Je pense que tous les studios savent que l’expérience du cinéma en salles va rebondir et qu’elle fait partie de manière importante de cet écosystème, sur le long terme. Ce qu’on voit actuellement dans notre industrie c’est que certains se servent de la pandémie pour essayer de gagner un avantage sur le court terme. Et c’est dommage. Ce n’est pas comme ça qu’on fait du business et ce n’est pas de nature à faire du bien à notre industrie », estime le réalisateur.

Christopher Nolan parle en connaissance de cause : Tenet, sorti en pleine pandémie cet été, a fait une performance très décevante, avec 360 millions de dollars de recette au box-office, soit 32 % de moins que Dunkerque, son film précédent. Néanmoins, le cinéaste est loin d’être le seul à être irrité par cette décision de Warner Bros. D’après Variety, Legendary, la société de production qui a financé Dune et Godzilla vs. Kong, pourrait attaquer le studio en justice si elle n’arrive pas à renégocier les termes de son contrat.