Netflix ne rajoutera aucun avertissement à « The Crown »

SERIE Certains demandaient pourtant à ce que la mention « fiction » soit visible avant chaque épisode

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice Helena Bonham Carter
L'actrice Helena Bonham Carter — Kika Press

Netflix a décidé de faire confiance au bon sens de ses abonnés et spectateurs. Aucun avertissement ne sera donc ajouté avant chaque épisode de The Crown pour rappeler qu’il s’agit d’une fiction.

« Nous avons toujours présenté The Crown comme un drame – et nous avons toute confiance en nos membres pour comprendre qu’il s’agit d’un travail de fiction basé sur des faits historiques. En conséquence, nous n’avons aucunement l’intention de rajouter un avertissement – et n’en voyons pas le besoin », a fait savoir un porte-parole du site de streaming au Hollywood Reporter.

Une affaire politique

Pourtant, cette quatrième saison a fait réagir jusqu’au gouvernement britannique. Le ministre de la Culture, Oliver Dowden, a demandé publiquement à ce que la série ajoute un avertissement. Le membre du parti Conservateur a en effet vivement réagi à la façon dont sont dépeintes les années Thatcher. Il avait évoqué une « responsabilité morale » de la part du réseau qui devrait, selon lui, ajouter qu’il s’agit d’une fiction avant chaque épisode. Même son de cloche de la part de l’interprète de la princesse Margaret, Helena Bonham Carter.

Outre le mariage chaotique du prince Charles et de Lady Diana, la saison 4 de The Crown dépeint les mauvaises relations entre la reine Elizabeth II et la Première ministre conservatrice de l’époque. Margaret Thatcher, incarnée par Gillian Anderson, y est présentée comme méprisant la famille royale et se confrontant à la reine, qui lui demande d’arrêter les réformes libérales qui provoquent l’augmentation du chômage et l’appauvrissement de la population.

Dans la réalité, Margaret Thatcher a dénoncé, dans son autobiographie, l’attitude de la presse à l’égard de « deux femmes de pouvoir » qu’il était « tentant » de monter l’une contre l’autre, comme le rappelle le Washington Post.