VIDEO. Cardi B dément avoir été payée pour soutenir Joe Biden… Katy Perry réconforte les soutiens de Donald Trump…

FIL DES STARS Toute l’actualité people est dans « 20 Minutes »

20 Minutes avec agences

— 

La chanteuse Cardi B
La chanteuse Cardi B — Papixs / Starface

10 novembre 2011

Le soutien de Katy Perry aux supporters de Donald Trump ne passe pas

Katy Perry a tenté le rassemblement, au lendemain d’une élection présidentielle qui aura vu l’Amérique plus divisée que jamais, en appelant ses fans à soutenir leurs proches qui ont voté Donald Trump. « Le premier truc que j’ai fait, lorsque la présidence a été annoncée, a été d’appeler ou d’envoyer des textos aux membres de ma famille avec lesquels je ne suis pas d’accord pour leur dire que je les aime et que je suis là pour eux », a-t-elle tweeté, ajoutant le hashtag « la famille d’abord ».

Un tweet qui n’a pas plu à de nombreux internautes. Plusieurs s’en sont pris à la chanteuse qui incite selon eux à « soutenir des proches qui veulent du mal au monde ». « Ces personnes ont voté pour quelqu’un qui incitait à la violence et se fichait que des groupes marginalisés vivent ou meurent. Ils devraient s’excuser en premier, et c’est le minimum avant qu’on puisse parler d’amour et d’aller de l’avant », a notamment répondu Rahul Kohli, la star de The Haunting of Bly Manor.

Cardi B dément avoir été payée pour soutenir Joe Biden

Eva Longoria s’excuse après avoir dit que Joe Biden devait sa victoire aux femmes latinas

Eva Longoria a clarifié ses propos tenus lors d’une interview avec MSNBC. L’actrice y donnait l’impression de minimiser le rôle des femmes noires dans l’élection du 46e président américain, Joe Biden. « Les femmes de couleur se sont imposées de façon magistrale. Bien sûr, on a vu les femmes noires en Géorgie, mais les femmes latinas sont les vraies héroïnes, battant les hommes dans tous les Etats, et votant pour Biden-Harris à un ratio de trois contre un. Et ça ne nous a pas surpris », avait-elle lancé.

Des propos qui ont choqué, et l’ont ainsi poussée à présenter ses excuses. « Quand j’ai dit que les latinas étaient les héroïnes de l’élection, je dis juste qu’elles ont plus voté, en plus grand nombre et de façon plus progressive que les HOMMES LATINOS », a-t-elle clarifié sur Twitter, expliquant « regretter profondément » le manque de clarté de son propos.