VIDEO. Harry Styles investit dans une salle de spectacle au Royaume-Uni

CONCERT L’ancien One Direction espère que le Co-op Live saura redonner vie à la ville de Manchester grâce à la musique

20 Minutes avec agences

— 

Le chanteur Harry Styles
Le chanteur Harry Styles — LFI / Avalon / VISUAL Press Agency

Malgré la pandémie, Harry Styles croit en l’avenir de la musique live, et c’est pourquoi il a décidé d’investir en prévision de jours meilleurs. En effet, le chanteur a injecté une partie de ses deniers dans un projet de salle de spectacle à Manchester, sa ville natale, dont le coup total s’élève à plus de 450 millions de dollars.

Approuvée il y a peu, la construction du Co-op Live est sur le point de débuter. Avec une ouverture prévue à l’horizon 2023, il s’agira d’une des plus grandes structures de ce type au Royaume-Uni. « Si tout est en ordre en 2023, j’espère qu’ils me laisseront y jouer. Si je n’ai pas tout fichu en l’air d’ici là », a plaisanté Harry Styles lors de l’annonce du début du chantier relayée par l’Associated Press avant d’expliquer ce qu’il attendait du Co-op Live.

Un nouveau souffle pour Manchester

« Je veux que ce soit un lieu dans lequel les gens se souviendront avoir joué et où ils auront envie de jouer », a continué Harry Styles. Par ailleurs, l’ex-One Direction a à cœur de voir un tel projet s’élever à Manchester qu’il considère avant tout comme une « ville musicale ». « C’est une période difficile. Manchester va se relever. Ça va arriver », a conclu l’artiste.

Manchester a récemment été doublement malmenée par le gouvernement de Boris Johnson, qui a refusé d’étendre les aides financières à la ville du nord de l’Angleterre durement touchée par la pandémie. Le Premier Ministre et par extension l’ensemble des députés Tories sont également conspués depuis qu’ils ont voté contre l’extension de la distribution de repas gratuits aux enfants les plus défavorisés du pays, malgré la pétition lancée par l’une des stars de la ville, le joueur de Manchester United Marcus Rashford. Depuis, plusieurs pubs du royaume ont banni les députés Tories de leurs établissements.