Tempête Alex : Julien Doré envisage une levée de fonds pour les sinistrés

SOLIDARITE Dimanche, dans les colonnes de « Nice Matin », Julien Doré a évoqué une vente d’objets appartenant à des artistes afin de récolter des fonds

F.R.

— 

Julien Doré aux Victoires de la musique, en février 2017.
Julien Doré aux Victoires de la musique, en février 2017. — THOMAS SAMSON / AFP

Julien Doré est très attaché à la vallée de la Vésubie où vivent plusieurs de ses proches et connaissances. Le chanteur, qui s’est installé dans les Cévennes il y a quelques années, conserve également des souvenirs de jeunesse de ce coin du sud-est de la France, victime de la tempête Alex. Aussi, il entend bien venir en aide aux sinistrés.

« Petits rayons de soleil cévenols partagés avec Jean-Marc & Simone [ses chiens] gorgés de pensées pour les vallées de la Vésubie, de la Roya & de la Tinée et en particulier mon village de St-Martin-Vésubie. Je réfléchis à comment aider au mieux, croyez-moi je n’oublie pas. J’aurai sans aucun doute besoin de votre aide aussi et de votre soutien », écrivait-il sur son compte Instagram au milieu de la semaine dernière.

Dimanche, dans les colonnes de Nice Matin, Julien Doré en a dit davantage sur ce projet : « J’ai envie de pouvoir organiser le plus rapidement possible quelque chose, certainement via Internet. (…) Je veux qu’on puisse mettre en vente plein d’objets différents afin de récolter des fonds pour les sinistrés », explique-t-il, ajoutant qu’il comptait sur ses « potes artistes ». Le chanteur pourrait ainsi vendre sa minimoto, qui apparaît dans plusieurs clips de chansons de son avant-dernier album.

Urgence climatique

Le chanteur a, dans la même interview, critiqué l’action du gouvernement. « La responsabilité, elle est surtout à chercher du côté de ceux qui nous gouvernent. Eux peuvent prendre des décisions importantes, les leviers à actionner sont entre leurs mains. Malheureusement, depuis trop d’années, je crois que le discours politique se borne à opposer les questions sociales aux questions écologiques. Comme si elles n’étaient pas liées », a-t-il déclaré à nos confrères.

Dans son dernier album, aimée, sorti début septembre, la crise climatique tient une grande place. « La planète commence à exprimer d’immenses urgences. Il est déjà trop tard par endroits. Il n’y a pas besoin d’être scientifique pour constater que ces dérèglements ont un impact permanent, on le voit chaque jour aux infos : la montée des eaux, les déplacements des peuples… », avançait Julien Doré à 20 Minutes il y a peu.