Kris Jenner est accusée de harcèlement sexuel par un garde du corps

PLAINTE La momanager du clan dément tout comportement déplacé envers son ancien garde du corps

20 Minutes avec agences

— 

La star de télé-réalité et manager Kris Jenner
La star de télé-réalité et manager Kris Jenner — Pascal POTIER / VISUAL Press Agency

Kris Jenner est accusée de  harcèlement sexuel par l’un de ses anciens gardes du corps. Marc McWilliams affirme en effet avoir été victimes « d’avances sexuelles non désirées et ce, de façon régulière, et d’autres formes de harcèlement », ainsi que de commentaires « ouvertement sexuels sur son apparence physique, ses activités sexuelles et des commentaires suggérant qu’il a des relations sexuelles et des commentaires à propos d’autres employés ».

Il ajoute que Kris Jenner a « fait en sorte qu’à multiples reprises, son corps soit en contact avec le sien », lui « massant le cou, les épaules, les bras et le dos sans son consentement », et posant ses mains « sur son entrejambe ».

Parole contre parole

Des accusations réfutées en bloc par Kris Jenner, qui affirme, par le biais de son avocat dans The Blast, n’avoir que très peu connu Marc McWilliams. « Kris nie catégoriquement toutes ces accusations de conduite inappropriée envers Marc McWilliams. Il travaillait hors de la maison et n’est jamais rentré chez Kris. Kris n’a eu que peu d’interactions avec lui », affirme son avocat.

Par ailleurs, il ajoute que le garde du corps a été licencié « après avoir été surpris à dormir dans sa voiture à plusieurs reprises alors qu’il devait travailler ». « Le garde n’a jamais porté plainte contre son employée, jusqu’à ces frivoles accusations », a conclu le représentant légal de Kris Jenner.

De son côté, l’ancien garde du corps assure avoir été victime de « harcèlement, intimidation et de conduites intimidantes » de la part de son ancienne employeuse pour l’empêcher de porter plainte.