Kobe Bryant et Kelly Preston n'ont pas été célébrés aux Emmy Awards lors de la séquence In Memoriam

OMISSION Le basketteur était pourtant sur tous les écrans de télévision américains pendant une vingtaine d’années

20 Minutes avec agences

— 

Devant le Staples Center suite au décès de Kobe Bryant en janvier 2020
Devant le Staples Center suite au décès de Kobe Bryant en janvier 2020 — Zuma / Starface

C’est une omission qui ne passe pas pour les fans de basket (et pas seulement). Kobe Bryant, décédé le 26 janvier dernier dans un accident d'hélicoptère, n’était pas présent lors de la séquence In Memoriam des Emmy Awards, dédiée à toutes les personnalités du monde du spectacle et de la télévision décédées dans l’année qui précède la cérémonie. Si le sportif n’était pas effectivement un acteur ou une personnalité du monde de la télévision à proprement parler, il était, selon ET Canada, « une présence constante à l’écran » pendant toute sa carrière.

L’affront passe d’autre plus mal que cette année, la cérémonie se déroulait au Staples Center, l’arène dans laquelle Kobe Bryant a joué toute sa carrière sous les couleurs des Los Angeles Lakers. Les réactions n’ont pas tardé.

« Euh, les Emmys, comment vous avez réussi à oublier Kobe Bryant du In Memoriam alors que vous tournez au Staples Center », a écrit par exemple Sophie Rae Lichterman sur Twitter.

« Je suis la seule à être confuse et à ne pas comprendre pourquoi Kobe n’est pas dans le In Memoriam ? Il faisait partie de l’industrie du film et il a même un prix des Emmy Governors. Ils ont fait le choix de l’exclure », s’est lamentée une certaine Isabella.

Pas le seul

Autres omissions surprenantes : ceux de Nick Cordero et Kelly Preston. Le premier avait des rôles récurrents dans des séries comme Blue Bloods ou New York Unité Spéciale, et la seconde, mariée à John Travolta, avait participé à un nombre incalculable de séries et d’émissions de télé pendant ses 40 ans de carrière.

Les Emmy Awards n’ont pas donné d’explication pour leur absence, mais d’autres stars ont été « oubliées », telles que l’acteur d’horreur Sid Haig, le Monty Python Terry Jones, ou encore la légende du cinéma Olivia de Havilland. Chaque année, les Emmy Awards citent des contraintes de temps pour justifier leurs choix. Ceux de cette année risquent d’être plus difficiles à faire accepter.