Après s'être pris pour Jésus, Kanye West se rêve en « nouveau Moïse »

REVELATION L’artiste a appelé à la libération des artistes noirs du joug de l’industrie musicale dans une série de tweets aux accents prophétiques

20 Minutes avec agences

— 

Le rappeur Kanye West lors de son service de Pâques au festival de Coachella en 2019
Le rappeur Kanye West lors de son service de Pâques au festival de Coachella en 2019 — Kent Nishimura/Polaris/Starface

Non content de s’être investi d’une mission christique depuis quelques années, Kanye West se rêve désormais en « nouveau Moïse ». Des propos sortis de nulle part, comme souvent avec le rappeur, alors qu’il s’adressait longuement à l’industrie musicale sur Twitter.

Kanye West a déclaré qu’il ne sortirait plus de musique tant que son contrat avec sa maison de disques ne sera pas rompu, assurant aussi qu’il ne discuterait plus avec « des hommes noirs sur des labels que nous ne possédons pas », et tout cela au nom de Dieu. « J’ai besoin de voir les contrats de tout le monde chez Universal et Sony. Je ne vais pas regarder mon peuple être asservi. Je mets ma vie en danger pour mon peuple. L’industrie de la musique et la NBA sont les bateaux d’esclaves des temps modernes. Je suis le nouveau Moïse », a lancé Kanye West, visiblement décidé à mener ses « frères » vers une terre promise qui reste encore à situer.

Toutefois, le rappeur et candidat à la présidentielle américaine a conclu son avalanche de tweets par des indications pour le moins évasives du genre : « Utilisez l’argent du gouvernement pour acheter des terrains », « Nous devons évoluer », ou encore « Mes enfants posséderont mes maîtres ». Comprenne qui pourra.