L'homme qui harcèle Taylor Swift depuis des années a été condamné à 30 mois de prison

HARCELEMENT La chanteuse craint pour sa vie depuis qu'elle est poursuivie par cet homme manifestement dangereux

20 Minutes avec agences

— 

La chanteuse Taylor Swift
La chanteuse Taylor Swift — Face to Face / Starface

S’en prendre à Miss Americana, ça peut coûter cher. Un juge fédéral vient en effet de condamner à 30 mois de prison ferme Eric Swarbrick, un Texan, qui avait eu la mauvaise idée de harceler Taylor Swift et de lui envoyer des lettres et des e-mails de menace.

Au total, il aurait écrit pas moins de 40 courriers destinés à la star, et est allé jusqu’à pénétrer chez elle à plusieurs reprises pour soi-disant les lui remettre en personne. La dernière fois qu’il a été arrêté chez la star, à Nashville, en août dernier, sera on l’espère pour la chanteuse la dernière. En tout cas la dernière avant un bon moment : sa période d’emprisonnement est assortie de trois ans de liberté surveillée.

Fou dangereux

Eric Swarbrick n’est pas un amoureux transi de la star, qui l’aurait poursuivie pour manifester son affection, bien au contraire. Dans ses courriers et ses propos, relayés par des employés de Big Machine, l’ancien label de Taylor Swift, il dit avoir envie de violer et de tuer la star. Il aurait même menacé de se suicider devant Scott Borchetta, le patron du label, s’il ne parvenait pas à entrer en contact avec la popstar.

Dans un entretien pour ELLE en 2019, Taylor Swift avait révélé qu’elle craignait constamment pour sa vie en raison des menaces de ceux qui la harcèlent. « Ma peur de la violence continue dans ma vie personnelle. Je garde sur moi en permanence des bandages militaires pour les blessures par balles ou par couteau. Les sites Web et les tabloïds ont décidé de poster chacune de mes adresses. Au bout d’un moment on a tellement de harceleurs qui arrivent chez soi qu’on se met à se préparer au pire », avait-elle déclaré.