R. Kelly devra encore attendre avant d'être jugé à Chicago

JUSTICE Le chanteur doit être jugé pour possession d'images pédopornographiques et obstruction à la justice

20 Minutes avec agences
— 
Le chanteur de R&B R. Kelly
Le chanteur de R&B R. Kelly — HA Collection / VISUAL Press Agency

Le juge en charge du procès de R. Kelly à Chicago a décidé de retarder l’échéance, prévue pour octobre, à cause de la crise du coronavirus. En effet, afin que les audiences puissent se dérouler dans des conditions optimales, et ne pas conduire à une annulation du procès, le juge fédéral Harry Leinenweber a décidé qu’il statuerait une autre date en octobre.

Comme le rappelle le Chicago Sun Times, les avocats du musicien tentent de le faire libérer de prison, arguant qu’il n’est pas sûr pour lui de rester derrière les barreaux tant que la crise du coronavirus n’est pas réglée, en vain. Avec ce report, c’est encore  plus de temps que l’interprète d’Ignition devra passer en compagnie de ses codétenus.

Poursuivi pour des images pédopornographiques

R. Kelly est poursuivi à Chicago pour détention d'images pédopornographiques, et obstruction de la justice. Le procureur de Chicago compte appeler pas moins de 50 témoins à la barre dans ce qui s’annonce un procès retentissant. L’artiste doit aussi être jugé à New York pour racket et trafic sexuel. Ce procès a lui aussi été reporté. Ces deux procès sont au niveau fédéral.

R. Kelly est également attendu dans un autre procès à Chicago pour agression et abus sexuel sur trois femmes, mineures au moment des faits. Dans le Minnesota, l’interprète de I Believe I Can Fly doit être jugé pour avoir tenté d’avoir un rapport sexuel avec une mineure, fan de lui.