Présidentielle américaine : Meghan Markle annonce qu’elle votera

PROTOCOLE Ce sera une première pour le protocole

20 Minutes avec agences

— 

La duchesse de Sussex Meghan Markle
La duchesse de Sussex Meghan Markle — Ferrari / Starface

Meghan Markle et le protocole, ça ne fait définitivement pas bon ménage. Et cette fois, il ne s’agit pas d’une histoire de couleur de vernis ou de portière de voiture, mais de politique. La duchesse de Sussex a en effet annoncé son intention de voter aux prochaines élections présidentielles américaines.

Une première dans l’histoire de la monarchie britannique. Les membres de la famille royale s’abstiennent de voter. Cela n’est pas une loi, mais une coutume pour ne pas mettre en porte à faux la reine, qui, en tant que chef de l’Etat britannique, a l’obligation de rester politiquement neutre.

Faire entendre sa voix

Techniquement, Meghan Markle n’enfreint donc aucune législation, d’autant qu’elle et son mari, le prince Harry, ont renoncé à leurs obligations royales. De plus, la mère d’Archie est toujoursaméricaine, n’ayant pas finalisé sa demande de naturalisation britannique.

Cependant, enfreindre l’usage pourrait être bien plus néfaste pour son image que de contourner la loi. L’ancienne actrice de Suits a en effet expliqué sa décision de voter, dans les pages de Marie Claire, un choix qui pourrait faire écho à ses relations avec Buckingham. « Je sais ce que c’est d’avoir une voix et je connais aussi le sentiment d’en être privée », a-t-elle expliqué. Dans un document déposé au procès qu’elle intente au Mail on Sunday, la duchesse de Sussex était décrite par son avocat comme étant « non protégée par l’institution et interdite de se défendre elle-même » du temps où elle remplissait des obligations protocolaires.