Coldplay doit sa première tête d'affiche à Glastonbury à un sacré coup de chance

MUSIQUE Le groupe britannique a accepté de remplacer les Strokes au pied levé

20 Minutes avec agences
— 
Le groupe Coldplay
Le groupe Coldplay — Fotoarena / Panoramic / Starface

En 2002, Coldplay jouait pour la première fois en tête d’affiche de Glastonbury. Une véritable aubaine que le groupe doit à un clin d’œil du destin dont se souvient très bien Michael Eavis, le fondateur du prestigieux festival britannique. Il avait programmé les Strokes pour la Pilton Party, un événement organisé pour remercier les villageois pour leur coopération durant le festival, et ils avaient annulé au dernier moment. C’est alors que sa fille, Emily Eavis, a eu l’idée de contacter Chris Martin.

« Elle a fait son numéro et j’ai eu Chris au bout du fil en un clin d’œil. J’ai dit, "Chris, ça me gêne mais on est coincés avec notre tête d’affiche de vendredi". Alors il m’a dit, "Quel vendredi ?" Et j’ai répondu, "Ce vendredi, après-demain" », s’est souvenu Michael Eavis au micro de l’émission de Jo Whiley sur BBC Radio 2.

De justesse

Le souci c’est que Coldplay jouait déjà ce soir-là à Paris. Mais qu’à cela ne tienne, Chris Martin a proposé de venir dans la foulée en avion. « Et vous savez quoi, il est arrivé sur place à temps pour jouer à la Pilton Party, avec juste Jonny Buckland [le guitariste de Coldplay], a poursuivi Michael Eavis. Alors j’ai dit, "Pour la peine, Chris, vous êtes en tête d’affiche du festival l’année prochaine". »

Et voilà comment Coldplay a obtenu de jouer sur la scène principale du festival de Glastonbury grâce à un désistement des Strokes. Et après ce petit coup de pouce du destin, le succès du groupe n’a jamais cessé de croître.