Johnny Depp accuse Amber Heard d’être une « sociopathe », « calculatrice » et « narcissique »

CINÉMA L’acteur témoignait à la barre hier dans le cadre du procès en diffamation qu’il intente au tabloïd « The Sun »

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur Johnny Depp lors de son arrivée au tribunal à Londres
L'acteur Johnny Depp lors de son arrivée au tribunal à Londres — Zuma / Starface
  • Johnny Depp attaque le tabloïd en diffamation pour l’avoir qualifié de « frappeur d’épouse ».
  • Johnny Depp dément être un homme violent avec les femmes.
  • Johnny Depp accuse Amber Heard d’avoir tout inventé.

La première journée du procès en diffamation intenté par Johnny Depp contre le Sun a été riche en révélations. L’acteur de Pirates des Caraïbes a été interrogé par son avocat et celui du tabloïd sur sa relation avec Amber Heard. Il a accusé son ex-femme d’avoir été violente tout au long de leur relation et de l’avoir manipulé. « Je suis aujourd’hui convaincu qu’elle est entrée dans ma vie pour me prendre tout ce qu’elle pouvait et détruire ce qu’il restait », a-t-il déclaré à la barre.

Le comédien n’a pas été avare en révélations. Il a notamment expliqué que son couple d’alors a consulté un thérapeute pour les aider à surmonter leurs problèmes. Selon ses dires, relayés par la BBC, le médecin aurait diagnostiqué Amber Heard comme ayant « un trouble de la personnalité borderline, narcissique et toxique et qu’elle est une sociopathe ». Il a ajouté qu’Amber Heard était une « calculatrice » et une « sociopathe ».

La déposition qu’il avait faite en amont, et qui est une des pièces du dossier, décrit également plusieurs abus dont il affirme avoir été victime de la part de son ex-femme.

Face aux faits

En 2015, Johnny Depp avait dû quitter le tournage de Pirates des Caraïbes en Australie, où il était avec Amber Heard, pour se faire opérer de la main. A l’époque, il avait simplement été précisé par les studios Disney qu’il s’était blessé en dehors du tournage. Cet épisode correspond à ce qu’Amber Heard a décrit comme «  trois jours de violences physiques » de la part de Johnny Depp, qui, lui, apporte une autre version. Il accuse la star d’Aquaman de lui avoir blessé le doigt en lui jetant une bouteille de vodka dessus après l’avoir frappé au visage à plusieurs reprises.

Lorsque l’avocate du Sun, Sasha Wass, a procédé au contre-interrogatoire, Johnny Depp a dû justifier son comportement sur une vidéo diffusée au cours de l’audience et qui avait fait le tour des médias durant leur divorce. On y voit l’acteur jeter de nombreux objets à travers une pièce et proférer des insultes, visiblement intoxiqué et très énervé. La scène avait été filmée par Amber Heard en cachette sur un smartphone. « J’étais violent avec quelques placards. Clairement je n’étais pas dans le meilleur état d’esprit », a-t-il répondu, avant d’être questionné sur ses addictions.

Johnny Depp a révélé avoir commencé à se droguer « avec les pilules pour les nerfs » de sa mère « à partir de 11 ans ». Il décrit son rapport aux psychotropes comme étant depuis « une lutte interne pour moi en termes d’alcool, de drogues et d’un autre nombre de facteurs dans ma vie ».

D’autres témoignages attendus

Amber Heard devra elle aussi témoigner au cours de ce procès. L’interprète d’Edward aux mains d’argent a porté plainte contre le Sun et son rédacteur en chef, Dan Wootton, suite à un article dans lequel il est qualifié de « frappeur d’épouse » sur la base des accusations faites à l’époque par Amber Heard.

Johnny Depp a déclaré une nouvelle fois au tribunal qu’il n’avait jamais levé la main sur une femme. Les dépositions de deux de ses ex-compagnes, Winona Ryder et Vanessa Paradis, ont été également apportées au dossier et les deux actrices pourraient elles aussi être appelées à la barre. Winona Ryder a été en couple pendant trois ans – et fiancée – avec Johnny Depp au début des années 1990. Vanessa Paradis a partagé 14 ans de sa vie avec l’acteur, qui est le père de ses deux enfants, Lily-Rose et Jack. Le procès doit durer trois semaines.