Kanye West a reçu un prêt gouvernemental de deux millions de dollars pour aider sa société Yeezy face à la pandémie

CRISE ECONOMIQUE Le rappeur milliardaire dit avoir pu sauver une centaine d'emplois

20 Minutes avec agences

— 

Le rappeur Kanye West
Le rappeur Kanye West — Marcel Thomas / ZUMA / VISUAL Press Agency

Doit-on demander de l’aide au gouvernement pour sauver son entreprise lorsqu’on est déjà milliardaire ? C’est la question qu’on peut se poser, alors que la Small Business Administration (SBA), qui vient en aide aux petites et moyennes entreprises américaines, a annoncé ce lundi qu’elle avait accordé un prêt de 2 à 5 millions de dollars à Yeezy, la société de Kanye West.

Ces prêts, accessibles à toutes les sociétés de 500 employés et moins, ont été lancés dès le début de la crise économique liée au coronavirus, et l’interprète de I Am A God, qui n’a à l’évidence aucun problème d’argent, n’a pas hésité à demander de l’aide au gouvernement fédéral.

Les nécessiteux

D’après le Hollywood Reporter, l’entreprise du rappeur, qui vient de signer un partenariat avec la marque de vêtements GAP, aurait réussi à sauvegarder, grâce à ce prêt, pas moins de 106 emplois menacés par la crise sanitaire. Mais la nouvelle pourrait virer en polémique.

Parmi les sociétés qui ont demandé et obtenu ces prêts, on retrouve par exemple des fonds d’investissement de Wall Street, des chaînes de restaurants qui possèdent des centaines d’établissements dans le pays (comme TGI Fridays ou PF Chang’s), l’artiste Jeff Koons (dont la moindre sculpture est vendue plusieurs millions de dollars) ou les diverses sociétés possédées par le gouverneur milliardaire de Virginie de l’Ouest, Jim Justice, comme le relaye The Associated Press.

Kanye West, qui a annoncé sa candidature à la présidentielle américaine​ le week-end dernier, n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet à la publication.