Jay-Z demande à ce qu'un policier, qui a tué trois hommes de couleur en cinq ans, soit jugé et renvoyé

JUSTICE Le rappeur estime qu'il est beaucoup trop violent pour continuer à exercer

20 Minutes avec agences

— 

Le rappeur Jay-Z
Le rappeur Jay-Z — Polaris / Starface

Jay-Z et son équipe de Team Roc ont publié une lettre ouverte dans laquelle ils demandent le renvoi et l’inculpation d’un officier de police qui a abattu pas moins de trois personnes ces cinq dernières années. Trois hommes de couleur, Alvin Cole, Antonion Gonzales et Jay Anderson. Malgré ces trois morts, suspectes selon le rappeur, l’officier Joseph Mensah continue de travailler pour la police de Milwaukee.

« Ses actions démontrent un manque total de respect pour les vies de ces trois hommes. Ce qui est également scandaleux, c’est l’échec du département de la police pour fournir des caméras corporelles, qui auraient pu éviter ces événements tragiques. L’absence de preuves vidéo a gêné de multiples enquêtes », peut-on lire dans le document adressé au procureur de Milwaukee John Chisholm, et que le rappeur a publié sur son compte Twitter.

Faire du bruit

Depuis les morts d’Ahmaud Arbery, ce joggeur abattu par deux hommes blancs​ dont un ancien policier, et celle de George Floyd, lors d’une arrestation très musclée à Minneapolis, Jay-Z redouble d’efforts pour contribuer au combat contre les violences policières et les crimes racistes. En plus d’avoir fourni un jet privé à l’avocat de la famille d’Ahmaud Arbery pour qu’il puisse assister à l’audience des deux hommes inculpés, le rappeur utilise sa fortune et son exposition médiatique pour tenter d’éveiller les consciences.

Début juin, il avait acheté une pleine page de publicité dans plusieurs journaux pour rendre hommage à George Floyd, en utilisant un discours de Martin Luther King.